Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Diada », les excès ne doivent pas masquer le succès

18 Septembre 2017, 07:32am

Publié par Jean-Marc Pujol

Les excès constatés lors de la DIADA de lundi dernier à Barcelone, ne doivent pas masquer le succès de cette grande manifestation populaire qui a rassemblé près d’1 million de participants.
Par excès j’entends les images montrant des individus masqués brûlant les drapeaux français, espagnol et européen. Cet extrémisme-là n’a rien à faire dans la DIADA. Il me permet en tout cas d’appeler tout le monde à la raison.
Si nous voulons combattre les extrémismes de tous bords, il est préférable de faire preuve de dignité et de mesure. Ce n’est pas en brûlant des drapeaux - ou à d’autres périodes en brûlant des livres – que l’on construit une société.

Voir les commentaires

J’adresse mes plus sincères et vives félicitations à Jean Castex

15 Septembre 2017, 09:16am

Publié par Jean-Marc Pujol

Depuis hier soir c’est officiel : le gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe a nommé Jean Castex, maire de Prades et conseiller départemental, Délégué interministériel aux Jeux Olympiques.
A ce titre, dans ses nouvelles fonctions, il sera chargé de la coordination gouvernementale entre les différents ministères concernés sur les JO 2024 qui se dérouleront à Paris.
Jean Castex assurera également la liaison entre l’Etat, le COJO (Comité d’Organisation des Jeux Olympiques) et la Société de Livraison Des Equipements Olympiques, SOLIDEO.
Au-delà de l’énorme responsabilité du poste, nous devons tous souligner le poids de la confiance accordée à Jean Castex, formé à l’ENA et à la Cour des Comptes – il fut secrétaire général-adjoint de l’Elysée sous Nicolas Sarkozy de février 2011 à mai 2012 – l’exemplarité d’un haut fonctionnaire maire d’une « petite » commune (au sens démographique du terme uniquement), un élu de terrain proche des gens, visionnaire, très impliqué dans les dossiers liés à ses mandats.
Un territoire doit toujours être fier qu’on vienne chercher sur ses terres un homme d’expérience et de la qualité de Jean Castex.

Voir les commentaires

Succès très remarqué pour VISA

14 Septembre 2017, 15:32pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Au-delà de la qualité exceptionnelle des expositions de photos, la fréquentation en hausse du festival VISA pour l’Image démontre, s’il le fallait, que cet événement est désormais identifié au niveau national et international comme étant LE rendez-vous de la Liberté de la Presse et, par ricochet, de la Liberté d’expression.
Certes, la vérité des photos obtenues par les reporters peut parfois choquer, mais il faut savoir qu’ils risquent leur vie sur le terrain en permanence et que cette année encore plusieurs d’entre eux ont été tués par le seul fait de vouloir témoigner, de vouloir nous rapporter cette vérité si précieuse.
Une mention particulière pour le photographe Laurent Van der Stockt, qui remporté il y a cinq jours le plus prestigieux des prix du Festival International du photojournalisme VISA pour l’Image, le « VISA d’Or news », pour sa couverture de la bataille de Mossoul pour le journal Le Monde.

Voir les commentaires

Les JO à Paris en 2024, une chance pour la France

14 Septembre 2017, 15:26pm

Publié par Jean-Marc Pujol

100 ans plus tard, Paris capitale de la France accueillera à nouveau les Jeux Olympiques et une occasion unique de faire rayonner encore plus notre pays.
C’est, je le crois, la meilleure des réponses aux fanatismes islamiques qui tentent de remettre en cause notre modèle de société et nos vies de Liberté et d’Egalité.
C’est la meilleure des réponses parce que nous allons voir des athlètes se confronter pacifiquement pour vaincre dans la beauté du sport. Ce sera là un symbole très fort car ce ne sont ni les religions ni les origines qui vont se confronter, mais uniquement la qualité humaine, à travers les efforts, l’endurance, l’adresse, la fraternité, en définitive tout ce que nous partageons, tout ce qui rassemble autour de valeurs communes.
Je ne doute pas que le Centre de Recherche et d’Expertise de la Performance Sportive (CREPS-CNEA) de Font-Romeu, notre « temple départemental de l’Olympisme », permette la préparation de très  nombreux athlètes pendant les années à venir pour atteindre cet objectif des JO 2024 à Paris !

Voir les commentaires

Et le Visa d’or est attribué à…

7 Septembre 2017, 14:06pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Et le Visa d’or est attribué à…
C’est dans le magnifique cadre du Campo Santo que j’ai eu l’honneur d’attribuer, hier soir, au reporter Sami Kero, le Visa d’or de la catégorie « presse quotidienne » pour son remarquable travail intitulé « Sous les trous dans la glace utilisés comme piscine hivernale en Finlande » et publié dans le journal finlandais Helsingin Sanomat.
A l’applaudimètre, et à l’ambiance qui a suivi l’annonce de cette récompense, j’ai vite compris que le choix du jury faisait l’unanimité.
C’est donc avec d’autant plus de fierté et de joie que j’ai remis ce prix soutenu par la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole.
Et le Visa d’or est attribué à…

Voir les commentaires

Des classes à moitié vides le jour de la rentrée ?

6 Septembre 2017, 10:58am

Publié par Jean-Marc Pujol

Comme chaque année, dans le cadre de mon mandat de maire, accompagné d’élus de la Ville et de responsables scolaires, je me suis rendu avant-hier lundi 4 septembre 2017 dans la plupart des écoles de Perpignan à l’occasion de la rentrée des classes.
C’est toujours un grand moment, dans une ambiance si particulière, côté élèves ou côté enseignants. Quel parent ou grand parent n’a-t-il pas ressenti cette émotion unique ? Pour certains enfants,  c’est le grand saut dans l’inconnu, avec de nouveaux maîtres et maîtresses, une nouvelle école, des camarades à découvrir, pour d’autres c’est le temps des retrouvailles… Pour tous, enfin, c’est la fin des vacances.
Pour cette rentrée, il y a cependant quelque chose qui m’a marqué dans certaines écoles de la ville : j’ai été frappé de voir des classes à moitié vides… J’ai naturellement demandé des explications aux enseignants, lesquels m’ont apporté quelques précisions, mettant en cause les parents s’agissant donc de ces absences.
Faut-il rappeler à ces parents que l’école est obligatoire ?, que la direction de chaque établissement scolaire est en droit de rappeler cette obligation d’assiduité et, le cas échéant, de sanctionner les absences injustifiées… Sont-ils conscients de leurs responsabilités, d’autant plus accrues que ces absences entraînent forcément par la suite des retards dans la mise en place des programmes scolaires.
J’ai d’ailleurs demandé à mes services en charge de la scolarisation de convoquer ces parents que je recevrai. L’école constitue une étape majeure dans le « vivre ensemble » de la République, parce qu’elle porte haut les valeurs de la République.

Voir les commentaires

Décès d'Angélique Duchemin

29 Août 2017, 14:35pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Nous avons la tristesse d’apprendre le décès d’Angélique Duchemin à l’âge de 26 ans.
Cette jeune sportive de haut niveau, licenciée au boxing club de Thuir dans la catégorie super plume, avait été double championne de France et championne d’Europe à Perpignan le 7 décembre 2015.
Championne du monde le 12 mai 2017 à Royan, Angélique devait remettre son titre en jeu le 12 octobre prochain à Montpellier.
Je m'associe, avec l’ensemble du conseil municipal de la Ville de Perpignan et des élus de Perpignan Méditerranée Métropole, à la douleur de la famille et adresse mes sincères condoléances à tous ses proches.
Décès d'Angélique Duchemin

Voir les commentaires

Attaque terroriste à Barcelone

17 Août 2017, 18:37pm

Publié par Jean-Marc Pujol

 
À la suite de l'attaque terroriste qui a eu lieu à Barcelone, Je tiens au nom des Perpignanais et des habitants de la Catalogne du nord à apporter mon entier soutien aux Espagnols et aux catalans en particulier aux Barcelonais victimes ce jeudi 17 août 2017 d'une attaque terroriste.
Les liens forts qui unissent les Catalans des deux côtés des Pyrénées nous obligent à être tous ce soir Barcelonais, à avoir une pensée pour cette Ville, Barcelone, et ses habitants qui nos freres, notre famille, nos amis de Coeur et de sang et avec lesquels nous entretenons un quotidien intense, fait de fraternité et de générosité. Ce soir, plus encore, nous sommes tous solidaires de Barcelone

Voir les commentaires

Si Dali était là…

7 Août 2017, 15:25pm

Publié par Jean-Marc Pujol

L’autre matin, en traversant la gare de Perpignan, j’ai immédiatement eu une pensée pour l’artiste-peintre catalan et grand maître du Surréalisme, Salvador Dali. Je me suis dit que s’il avait été encore des nôtres, présent notamment à Perpignan, il aurait été comblé de voir combien il avait eu raison plus d’un demi-siècle avant tout le monde – devins, cartomanciennes et lecteurs de marc-de-café compris - de déclarer « Perpignan, centre du monde » ! C’était le 27 août 1965, à l’issue de son voyage triomphal, de Céret à Perpignan, ville qu’il a traversé en calèche avec son épouse Gala.
C’est dans cette même gare de Perpignan, en cette belle période estivale, que j’ai rencontré le monde entier, sortant d’un TGV Paris-Barcelone, ou sautant d’un TER à un autre en provenance d’Avignon ou de Toulouse, pour rejoindre Collioure ou Villefranche-de-Conflent, entre autres destinations sous les couleurs ensoleillées du Roussillon. Il y avait là un duo de musiciens italien, un groupe de jeunes gens venu des Pays-Bas, plusieurs chefs d’entreprise sud-coréens, un vigneron sud-africain, des Brésiliens, des Russes…
Dali ne s’était donc pas trompé ! Le « centre du monde » porte bien son nom. D’ailleurs, et c’est peut-être là le plus bel hommage qu’on puisse lui rendre, il y avait même ce matin-là un cycliste voyageant en solitaire (et à son rythme) pour aller de Genève à Séville, qui a improvisé une étape dans la gare juste en entendant le nom de… Perpignan. L’anecdote m’a été contée par un employé du site. Merci M. Dali d’avoir ainsi internationalisé l’image de Perpignan et d’avoir participé de fait à la mondialisation de sa renommée.

Voir les commentaires

Injuste et dangereux.

4 Août 2017, 09:54am

Publié par Jean-Marc Pujol

En supprimant par décret une enveloppe de crédits d’un montant de 300 millions d’euros, le Président de la République prescrit aux collectivités locales une cure de rigueur particulièrement injuste et dangereuse.
Cette mesure est injuste parce qu’elle met les territoires au pied du mur, sans aucune explication de texte, sans aucune possibilité de dialogue entre le pouvoir central et les élus « de proximité », sachant que l’époque réclame pourtant de privilégier la concertation, la consultation, la communication. Tous les citoyens le souhaitent, l’expriment quotidiennement sur les réseaux sociaux, les blogs. Qui mieux que les élus locaux peuvent faire ce lien ?
Cette mesure est également dangereuse car elle menace directement l’équilibre des territoires, par le signal qu’elle (r)envoie dans l’opinion publique, chez les décideurs, les décisionnaires, les usagers des services publics. En poursuivant la baisse des dotations impulsée par son prédécesseur, qui se traduit donc par un désengagement de l’Etat, Emmanuel MACRON met à mal les collectivités locales et territoriales. Car ce coup de rabot aura immanquablement de graves conséquences sur les investissement programmés, voire engagés !, par certaines communes qui vont devoir se serrer la ceinture, certes, mais pire encore : abandonner des projets pourtant vitaux pour leur développement. Les maires, les présidents d’intercommunalités, vont devoir faire des arbitrages en cette période de crise profonde : ils vont surtout devoir – avec de moins en moins de moyens – lutter contre le déclassement de leur territoire, car le risque est bien là : à savoir d’un côté des territoires riches, de l’autre des espaces « oubliés » de la République.
Mais ce qui m’inquiète le plus dans cette façon de faire, dans la méthode à sens unique du Gouvernement, c’est la perte de confiance qui pourrait naître dans la relation Etat/ collectivités. Une gouvernance, pour être la plus efficace possible, a besoin de moyens et de solidarité à tous les étages.
Le 17 juillet dernier, lors de la Conférence des Territoires, au Sénat, le Président de la République avait tenu à rassurer les élus… Aujourd’hui, il leur confisque 300 millions d’euros.
Que faut-il en conclure ?

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>