Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’entre-deux tours

8 Décembre 2015, 16:25pm

Publié par Jean-Marc Pujol

En tant que maire et Républicain, je ne peux que constater la progression du Front National dans tout le département, dans toute la région, et dans toute la France. Avec un Front National à 37% en 1995, nous étions, ville de Perpignan, un cas particulier, objet d’ailleurs d’observations et de commentaires plus ou moins pertinents.
Si je devais faire un peu d’humour sur ce sujet, je dirais que le Front National n’a progressé à Perpignan que de 4% en 20 ans… Mais, hélas, je n’ai pas le cœur à faire de l’humour.
La fausse intellectualisation des débats sur la dangerosité du Front National, par les élites bienpensantes, a caché l’émergence d’un appel du peuple de France de plus en plus forte sur les sujets qui minent notre société : le chômage d’abord, qui touche toutes les familles, la situation économique ensuite avec les hausses de fiscalité et de charges qui ont ruiné nombre de PME - d’artisans, de commerçants et d’agriculteurs – le constat d’une immigration mal maîtrisée et d’une intégration ratée dont les attentats du 13 novembre dernier en sont malheureusement le symbole émergent.
Le Front National a su comprendre ces peurs, et même s’il n’est pas en mesure de régler ces sujets il est vécu par une partie importante de l’électorat de France comme le seul à même de les régler. C’est ce que pensent en tout cas les Français qui votent pour le Front National.
Pour nous, Républicains, la voie est étroite mais elle existe. D’abord, être cohérent et ne pas céder aux logiques d’appareils politiciens complètement discrédités. Nous ne sommes pas de gauche et il n’y a donc aucune raison pour que nous trouvions des raisons de l’être. Les palinodies des fusions des 2èmes tours entre le PS, les écologistes, le PCF et le Front de Gauche sont le triste symbole de ce délitement moral à des fins de basse politique. Tout les oppose, ils votent contre les projets du gouvernement socialiste, mais ils se mettent d’accord… Pour quoi ? Uniquement pour garder le pouvoir et les postes qui vont avec.
C’est également cette immoralité qui provoque le vote de beaucoup de Français contre ces manœuvres. Nous, Républicains, aux côtés et derrière Dominique Reynié, nous avons commencé le combat avec les valeurs de la droite et du centre, nous le porterons jusqu’au bout sans compromission !