Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le faux débat sur la déchéance de la nationalité

6 Janvier 2016, 14:51pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Chacun oublie que la déchéance de la nationalité a déjà été appliquée contre des Français condamnés pour esclavage, et qu’elle a été mise en place en 1938 par le gouvernement du Front Populaire. Plusieurs déchéances de la nationalité ont été prononcées pendant la Seconde Guerre Mondiale, et à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, touchant des Français qui avaient collaboré avec l’ennemi. Le débat a d’ailleurs eu lieu, puisque d’une manière hypocrite on préfère ignorer que tous les jours les avions des Forces Alliées engagées dans une guerre contre Daesh exécutent (en Syrie, en Irak…) non seulement des auteurs d’attentats mais probablement des personnes en train d’en préparer, et ce sans aucun processus judiciaire… Le problème de la déchéance de la nationalité ne se poserait pas si les auteurs d’attentats terroristes étaient condamnés à mort. Il s’agit donc bien du type même de faux débat médiatique. En revanche, je suis pour la déchéance de la nationalité car elle présente un caractère symbolique. Et elle ne touchera que des personnes qui sont susceptibles de massacrer des Français innocents. Car le fond du sujet est de ne pas accepter dans la communauté nationale des personnes qui pour des raisons idéologiques assassinent d’autres Français. Le premier devoir d’un gouvernement est, au-delà d’un juridisme hypocrite, d’assumer cette décision symbolique.