Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes vœux aux journalistes

7 Janvier 2016, 16:03pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Mes vœux aux journalistes
Comme je rencontrerai demain vendredi 8 janvier les élus et les personnels de Perpignan, de la Ville et de la Communauté Urbaine, du CCAS et de l’OPH Perpignan Méditerranée, puis en suivant les Perpignanaises et les Perpignanais (samedi 9 janvier 2016, à 17h, au Palais des Expositions), ainsi que les milieux économiques, culturels, sportifs, associatifs, toujours dans le cadre de la traditionnelle cérémonie des vœux du nouvel an, j’ai reçu ce jeudi 7 janvier 2016, à la mi-journée, à l’étage panoramique du théâtre de l’Archipel, les représentants de la presse locale, départementale, régionale et nationale. Il y a tout juste un an, au même endroit, au même moment, dans les mêmes  circonstances, nous apprenions pratiquement « en direct » l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo à Paris.
Ce moment est l’occasion bien sûr de remercier d’abord les journalistes du travail assidu d’information qu’ils assument au quotidien, quel que soit leur média et leur audience, sur divers sujets de société. C’est aussi l’occasion de faire avec eux le point sur notre actualité. Les responsables politiques et les journalistes ont ceci en commun qu’ils sont animés par une exigence intellectuelle et une capacité de recul dans l’analyse des événements.
Devant une soixantaine de représentants de la presse, ce midi, j’ai déroulé les principaux sujets  qui m’animent en tant que maire de Perpignan et président d’une intercommunalité, la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée.
J’ai souligné notamment l’enjeu de transformation de notre Agglo en Communauté Urbaine, j’ai essayé d’être convaincant comme j’ai dû l’être tout le long de l’année 2015 quand il s’est agi justement d’aller convaincre tous les maires des communes qui forment notre territoire. J’aurai pu me contenter du soutien de 19 des 36 maires comme le précise la loi, c’est-à-dire de la majorité. J’ai préféré élargir le cercle au maximum, avoir un consensus le plus large possible, à l’arrivée 32 des 36 communes ont dit « oui ».
J’ai expliqué pourquoi et comment Perpignan devait devenir une destination patrimoniale et touristique, en développant mes souhaits pour rendre notre territoire encore plus attractif. Nous avons de formidables atouts, à nous de les mettre en musique, nous possédons de l’espace avec plus de 360 000m² de zones économiques à vendre…
J’ai défendu et détaillé la politique de proximité sur laquelle avec mon équipe municipale nous concentrons des efforts importants, car je sais que les Perpignanaises et les Perpignanais veulent toujours plus de réactivité au quotidien, dans tous les domaines – cadre environnemental, sécurité publique, animations, commerces et services – pour l’amélioration de leur qualité de vie. Cela s’appelle « la solidarité territoriale » et cela est indispensable, que l’on habite en ville, à Perpignan, sur le littoral, le long des berges de la Têt ou encore dans la Vallée de l’Agly.
J’espère avoir répondu aux nombreuses questions, interrogations qui m’ont été posées. J’ai en tout cas essayé d’être le plus précis possible dans la sincérité de mon propos.
 
Mes vœux aux journalistes