Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Offrir de nouvelles possibilités pour mieux exploiter le cœur de ville

22 Janvier 2016, 11:44am

Publié par Jean-Marc Pujol

J’ai eu l’occasion récemment de présenter le projet de prolongement de la piétonnisation du quai Vauban, en longeant le grand magasin des Galeries Lafayette jusqu’au boulevard Clemenceau.
Ce secteur constitue à la fois le cœur et le centre de l’activité commerciale et administrative de la ville, dans un triangle géographique délimité par les places Catalogne, Arago et République, avec ses ruelles et ses ilots d’habitation adjacents.
Ce projet de réaménagement, que nombre de riverains appellent de leurs vœux, s’inscrit dans un secteur qui remporte un grand succès populaire, avec une certaine effervescence, avec sa jeunesse, avec ses boutiques, avec ses artisans, avec ses terrasses ensoleillées de bistrots et de restos… C’est un « quartier » où l’on est proche de tout et où l’on a l’impression de ne jamais être seul, c’est un quartier irrigué en permanence par l’air du temps qui charrie l’identité perpignanaise, c’est un quartier qui doit être le point de départ d’une rénovation en – par exemple – y optimisant le déplacement piétonnier. Piétonnier et… agréable à vivre ! Pour cela, nous pouvons nous inspirer des célèbres ramblas de Barcelone, ou du non moins populaire quartier de l’Ecusson à Montpellier… Flâner pour mieux voir, mieux vivre, mieux sentir battre le cœur de notre belle ville.
J’entends bien qu’il ne faut pas oublier que les voitures amènent des clients. C’est pour cela que le dialogue - notamment avec l’ensemble des riverains, qu’ils habitent dans le site, qu’ils y viennent tous les jours pour y travailler, ou qu’ils le fréquentent pour ses commerces – doit être permanent. On ne peut pas tracer de nouvelles voies piétonnes sans tenir compte des transports, quels qu’ils soient, de la mobilité de chacun, de la circulation automobile, des bus et des deux-roues. Cela est valable également lorsqu’on décide de créer des « coulées vertes » en milieu urbain. L’objectif reste de réaliser le « mieux vivre ensemble », d’améliorer le cadre de vie dans le respect de la citoyenneté de tous et dans l’intérêt général. 
Offrir de nouvelles possibilités pour mieux exploiter le cœur de ville