Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Martine au cirque

25 Février 2016, 10:40am

Publié par Jean-Marc Pujol

Après « Martine à la mairie », « Martine chez les socialistes », « Martine à l’Assemblée Nationale », « Martine au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité », « Martine et la réforme des 35 heures », « Martine à la campagne » (électorale… candidate à la primaire socialiste de 2011 qu’elle a perdu au second tour face à un certain François Hollande) : la série continue avec un épisode que l’on pourrait intituler « Martine au cirque » !
Dans une tribune libre assassine envers ses amis politiques d’hier, publiée dans le journal Le Monde, la maire de Lille – Martine Aubry - arrose l’Exécutif littéralement au vitriol, dénonçant par des propos manucurés la politique du Gouvernement menée par le tandem François Hollande – Manuel Valls.
On croit rêver…  Assiste-t-on là à un cas de nombrilisme aggravé ?
Comme chacun sait : charité bien ordonnée commence par soi-même. La maire de Lille oublie que si, aujourd’hui, la France est à genoux, économiquement parlant, que si tous les clignotants sont au rouge, c’est aussi en partie « grâce » à elle et aux politiques qu’elle a mises en place alors qu’elle était aux responsabilités. Alors, ces interventions médiatiques récurrentes et programmées, où l’on s’étripe au sein d’une même tribu, nous font penser à la mouche du coche, à des querelles sur la pointe d’une aiguille, ou encore au bruit dans Landerneau.
Dans cette fin de quinquennat troublée et troublante, on n’attend pas d’une ancienne ministre dont le parti politique a pratiquement tout dirigé pendant des années et des années (jusqu’à 90% des collectivités locales et territoriales) qu’elle vienne nous donner des leçons de modernité et de progrès. Cette « force tranquille » dont elle est issue en « Mitterrandie » est devenue un boulet pour la France. Oui, il faut vite tourner la page, mais pas simplement de la Gauche élyséenne et « Matignonesque » fustigée par « Martine chez les socialistes »… Car c’est toute la Gauche française qui a raté l’entrée dans le 21ème siècle, entraînant la France dans une stratégie totalement absurde, coupée de la réalité, et où l’arrogance semble être la règle d’influence.