Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En renonçant à la révision constitutionnelle, François Hollande enterre le temps des réformes

31 Mars 2016, 08:49am

Publié par Jean-Marc Pujol

Farce tragique, fiasco, cagade, débâcle, bérézina, revers, désastre, échec, flop… : les éditorialistes, toutes tendances confondues, s’en donnent à cœur joie, ce jeudi matin – veille d’un 1er avril ! – à longueur de colonnes de journaux et d’antennes de télévision, sans oublier les micros des radios, pour dénoncer, voire ridiculiser, les propos du Président de la République qui a enterré hier à la mi-journée la révision constitutionnelle… sa propre réforme !, faut-il le rappeler ?

Quatre mois après le fameux Congrès de Versailles, où il avait été pourtant applaudi par la quasi-totalité des parlementaires pour son discours soi-disant « historique », François Hollande s’abandonne en rase campagne. Quatre mois aussi de débats agités, enflammés, controversés par de violentes passe d’armes verbales dans son propre camp politique. Quatre mois qui ont vu les « frondeurs » se renforcer sur son aile gauche, qui ont mené au sacrifice d’une ministre – et non la moindre, puisqu’il s’agit de la Garde des Sceaux Christiane Taubira, l’amie – qui ont « franchouillardiser » la société française dans des polémiques inouïes, à partir de déclarations étonnantes venues de tous bords…  Et pendant ce temps : le chômage de masse, la décroissance économique, la précarité, divers dysfonctionnements ont continué leur chemin, paisiblement, tranquillement.

Et le pays attend toujours les réformes promises ! Redouter le pire ne sert qu’à attirer son attention.  « La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie » (Sénèque).