Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Une caméra, c’est un policier qui patrouille avec ses yeux »

3 Mars 2016, 10:02am

Publié par Jean-Marc Pujol

En début de semaine, trois individus mineurs âgés de 15 à 17 ans ont été interpellés par les forces de l’ordre : ils avaient dépouillé de ses effets personnels (dont un téléphone portable), à la fin de l’année dernière, un jeune homme qui circulait sur la dalle Arago, en centre-ville de Perpignan…
Ce sont des caméras du système de vidéo-surveillance de la Ville installées sur la voie publique (il y en aura 200 qui seront en place à la fin de ce mois de mars 2016), pour assurer la protection de la population dans ses déplacements, qui ont permis ces interpellations.
Depuis le début de l’année, nombre d’agressions de ce genre sont ainsi résolues grâce à une surveillance filmée de lieux sensibles, particulièrement fréquentés, tels que les abords d’une école, d’un stade ou d’une zone commerciale.
Les policiers me confirment l’effet dissuasif des caméras, les Perpignanaises et les Perpignanais se sentent davantage rassurés, ils me le disent lors de rencontres sur le terrain. Je constate aussi que même les communes les plus réfractaires au plan idéologique y viennent, petit à petit, mais sûrement.