Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Construire des logements adaptés

13 Mai 2016, 14:27pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce vendredi 13 mai 2016, en matinée, Perpignan Méditerranée Métropole a tenu sa conférence hebdomadaire qui rassemble les 36 maires du territoire. Parmi les sujets abordés, il a été question de la « Gestion déléguée des aides à la pierre » ; il faut savoir que notre communauté urbaine est délégataire des aides à la pierre et des aides à l’habitat privé, avec mise à disposition des services de l’Etat. L’ordre du jour mentionnait d’ailleurs le renouvellement de la Convention sur la période 2016-2021, sur la base justement du bilan positif de la gestion déléguée sur l’exercice 2009-2015 et du projet de convention négocié avec l’Etat.
Le bilan de cette gestion déléguée s’élève à très exactement à 6 252 logements financés, plus précisément au sein du parc public : 3 884 logements locatifs sociaux (SRU/ Loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains), dont 3 610 en PLUS-PLAI… soit encore une moyenne de 516 logements PLUS-PLAI/ an (contre 334/ an lors de la période précédente). Pour ce qui concerne le parc privé : 462 logements comptabilisés comme locatifs sociaux (SRU) ; soit une moyenne de 273 logements par an (contre 256/ an sur la période précédente).
Sans trop rentrer dans le détail des chiffres, il est quand même bon de rappeler que le coût total des travaux générés par ces autorisations de financement s’est élevé à 372 millions d’€uros – dont 320 millions d’€uros pour le « parc public » et 52 millions d’€uros pour le « parc privé ». Cela représente en emplois générés l’équivalent dans le secteur économique du Bâtiment de 4 666 postes, dont 3 716 emplois pour le « parc public » et 950 pour le « parc privé ».
Pour la nouvelle Convention présentée ce matin en conférence des maires hebdomadaire de Perpignan Méditerranée Métropole, c’est-à-dire pour couvrir la période 2016-2021, l’objectif visé est de 7 262 logements, dont 1 267 pour la seule année en cours. L’estimation des travaux générés s’élève à 467 millions d’€uros et pourrait concerner l’équivalent de 5 855 emplois !
Construire des logements adaptés, développer des services de proximité, etc.-etc., « l’aide à la pierre » constitue un levier de développement essentiel pour notre territoire en façade méditerranéenne. C’est là une filière qu’il ne faut surtout pas sous-estimer, d’autant qu’elle remplit une mission sociale et solidaire. Il faut savoir l’ajuster par rapport à la demande et, surtout, anticiper.