Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Solidarité territoriale

30 Juin 2016, 14:38pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce jeudi 30 juin 2016, en matinée, nous étions plusieurs élus et décideurs issus donc des milieux économiques et politiques du département des Pyrénées-Orientales, à rencontrer à sa demande, Carole Delga, présidente de la nouvelle Grande Région, désormais dénommée « Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée ».
L’objet de cette rencontre était justement, entre autres, l’appellation de la nouvelle région, issue de la fusion entre les anciennes régions administratives Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.
Face à Mme Delga, que je remercie pour son écoute, sa disponibilité, et que je félicite pour la clarté de son propos, j’ai personnellement développé trois axes :
  • L’économie. L’essentiel, c’est le développement de notre territoire, lequel doit se souder autour d’ambitions économiques, de projets porteurs d’emplois et de croissance. Moi, je veux que nos enfants, nos petits-enfants catalans trouvent un épanouissement professionnel et familial chez nous, chez eux !, et qu’ils ne soient pas obligés de s’expatrier pour vivre. Nous devons donner un cadre pour assurer une impulsion, nous devons nous mettre autour d’une table pour tracer ensemble la voie ! Pour cela, il faut notamment encourager la création de pôles de compétitivité, afin d’accueillir les investisseurs et les accompagner dans leur élan créatif. Trente-six communes au travers de Perpignan Méditerranée Métropole ont décidé de fédérer leur destin, cette force de frappe doit s’étendre. C’est par cette solidarité  agissante entre les communes urbaines et rurales que nous continuerons à investir pour l’avenir de nos enfants et petits-enfants. Car à côté de nos grands projets pour toute une population, nous développons aussi des outils de solidarité envers les communes. Si nous n’investissons pas dans le développement économique, si nous ne produisons pas de la confiance qui colle à notre bassin de vie réel, alors il n’y aura bientôt plus de Catalans en Pays Catalan mais que des panneaux pour délimiter un territoire désert.
  • L’enseignement du catalan. Nous devons développer le bilinguisme dans les écoles, dès le plus jeune âge, afin que les nouvelles générations parlent efficacement et librement le français et le catalan. Dans ce domaine également, aux côtés de La Bressola, nous devons nous serrer les coudes. Perpignan et Le Soler se sont déjà beaucoup investies dans ce domaine. Il est grand temps que les autres collectivités territoriales nous rejoignent, apportent leur pierre – ou plutôt leur contribution – à l’édifice ! L’anticipation, c’est la clé du succès !
  • L’identification de la Région. Je suis ravi de constater que Mme la Présidente de la Région a enfin accepté que l’appellation « Pyrénées-Méditerranée » soit accolée à « Occitanie » en tant qu’entité pleine et entière et non comme un simple sous-titre. Nous avons été beaucoup d’élus et de décideurs catalans à plaider cette cause devant Mme Delga qui finalement l’a acceptée. C’est le bon sens même !
La Région doit être d’abord et avant tout un outil de développement et de solidarité territoriale.