Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos de la reconstruction in situ du tribunal…

13 Janvier 2017, 09:30am

Publié par Jean-Marc Pujol

La Ville continue de solliciter le ministère de la Justice afin que la nécessaire extension et modernisation de l’actuel Tribunal de Grande Instance (TGI) de Perpignan – ainsi que le regroupement des structures judiciaires – puisse se faire in situ et éviter de facto toute délocalisation.
Pour en arriver là, à la création de la future cité judiciaire au cœur de Perpignan, la Municipalité a travaillé sur plusieurs scénarii : l’ouverture de nouvelles capacités de construction sur la dalle « Arago », tout en maintenant bien sûr le parc de stationnement public ; ou le prolongement le long de la Basse (le nouvel édifice serait alors implanté pour partie dans le cadre d’un réaménagement des locaux de la Chambre de Commerce et d’industrie jouxtant le Palais consulaire).
La Ville a d’ailleurs à cet effet initié une révision du secteur sauvegardé pour rendre compatible cette extension. Je rappelle que cette démarche a fait l’objet d’un total consensus de la part de tous les acteurs concernés par ce projet. C’était lors de la réunion de la Commission Locale du Secteur sauvegardé (CLS) en date du 23 novembre 2016. L’APIJ (structure publique du ministère de la Justice en charge des constructions des tribunaux et centres pénitentiaires) devrait d’ailleurs restituer son étude de faisabilité d’ici la fin de ce mois de janvier 2017, pour engager ensuite les études opérationnelles et de construction de cet agrandissement. Les travaux envisagés étant entrepris en site occupé et protégé, les différentes étapes de leur réalisation nécessiteront cependant trois années pour aboutir à une réalisation définitive.
Avec le retour de l’Université en centre-ville et le futur musée Hyacinthe Rigaud, entre autres réalisations en cours, cette ambition de modernisation du Palais de justice intègre évidemment la stratégie municipale de reconquête et de redynamisation du cœur de ville. A mi-mandat bientôt, j’aurai l’occasion de revenir sur tous ces grands chantiers et de faire le point sur les projets structurants pour Perpignan et son aire métropolitaine.