Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transports : la Métropole affirme sa solidarité avec les personnes à mobilité réduite

11 Avril 2017, 15:11pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce mercredi 12 avril, à 11h, lors d’une conférence de presse en présence du maire de Pollestres, Daniel Mach, vice-président délégué aux Mobilités, et de Thierry Balix, président du Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques du Languedoc-Roussillon (GIHP-LR) – association reconnue d’utilité publique - j’aborderai le soutien qu’apporte annuellement la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) dans le transport des personnes à mobilité réduite. Je sais que c’est là un sujet prioritaire, de tous les jours, pour Daniel Mach, dans le cadre de sa délégation. La tâche est certes immense, mais c’est là une ambition quotidienne, un projet permanent, qui doit permettre à chacun d’accéder à n’importe quelle activité comme n’importe quel autre citoyen résidant sur notre territoire.
Qu’il s’agisse de rejoindre son domicile, une activité professionnelle, un établissement scolaire, un centre commercial, un service public, un parc de loisirs, etc.-etc., chacun a les mêmes droits et la collectivité doit assumer ses devoirs.
Cette année, PMM apporte un soutien à hauteur de 442 700€ au GIHP-LR. L’an passé, sur le seul territoire de PMM, 18 372 personnes à mobilité réduite ont été transportées. Depuis plusieurs années, ce chiffre est en constante progression : 17 604 en 2015, 16 968 en 2014…
PMM investit de par ailleurs dans de nombreux sites aux abords d’abribus pour faciliter l’accession de tous. Je le répète, la tâche est immense, nous le savons tous, mais elle est essentielle pour coller à notre « Vivre ensemble ». Le transport est un pilier de la politique d’accompagnement des personnes à mobilité réduite. Cet accompagnement s’appuie sur la sécurité, le confort, sur de l’innovation aussi, mais également sur une souplesse des horaires et des trajets, sur des investissements continus et bien sûr indispensables.