Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Complémentarité.

3 Août 2017, 10:16am

Publié par Jean-Marc Pujol

C’est le mot qui me vient à l’esprit, en cette saison estivale, concernant le territoire Perpignan Méditerranée Métropole (PMM). Jamais, il semblerait, d’après un premier bilan à mi-parcours, au mois de juillet, la ville n’aura connu une telle affluence : dans les spectacles, lors des concerts, aux terrasses de café… et dans les sites culturels, tel que par exemple le nouveau Musée d’Art Hyacinthe Rigaud.
J’emploie le mot « complémentarité » parce que la majorité des spectateurs, des visiteurs, des consommateurs, recensés dans la ville en cette période de l’année, viennent du littoral, où ils résident dans les stations balnéaires : Canet-plage, Port-Barcarès, Torreilles-plage et Sainte-Marie-la-Mer pour ce qui concerne PMM.
Il est évident que bien souvent ce sont les conditions climatiques extrêmes ou peu clémentes – canicule, pluie, vent fort – qui poussent les estivants à déserter les plages pour venir « se réfugier » à Perpignan, le temps d’un shopping, d’une visite dans un haut lieu architectural ou historique, dans une animation correspondant à leurs attentes.
Je salue ici les organisateurs de festivités, d’événements, qui ont su ces dernières années, innover, investir, afin de mettre en place des propositions, des suggestions, qui ont su anticiper pour occuper les touristes confrontés aux caprices de la météo.
Aujourd’hui, le résultat est là. Ou plutôt les résultats sont là, car ils concernent divers secteurs de l’économie touristique. Celle-ci est un outil, un vecteur, de développement, un levier pour l’activité. Il suffit de se donner les moyens pour la « tirer vers le haut », c’est ce que nous essayons de faire avec l’extension du musée Rigaud donc, avec des expositions inédites et spectaculaires comme celle en cours justement au musée Rigaud et consacrée à Pablo Picasso, avec des festivals tel que « Live in Campo Santo » et sa programmation originale des plus audacieuses, etc.-etc.
Aujourd’hui, je le répète, à mi-chemin de la saison, les chiffres sont là, plutôt encourageants, il est bon de le dire, de l’exprimer et de le référencer. Dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, toute initiative est bonne à prendre dans la mesure où elle débouche sur « un territoire solidaire »… et forcément complémentaire.