Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bilan de mi-mandat : première réunion publique au Vernet…

3 Octobre 2017, 10:00am

Publié par Jean-Marc Pujol

Bilan de mi-mandat : première réunion publique au Vernet…
J’ai choisi les quartiers nord de Perpignan pour entamer une série de réunions publiques, sur le terrain, à la rencontre des Perpignanaises et des Perpignanais, au plus près de leurs préoccupations. C’est également un excellent moyen pour prendre la température dans une proximité partagée, vécue, au quotidien. Cette année, le thème retenu avec l’équipe municipale est la confrontation citoyenne avec le bilan à mi-mandat.
L’objectif me permet de dérouler, point par point, étape par étape, les actions de la Majorité municipale. Qu’il s’agisse de la voirie, de la propreté, des écoles, des équipements culturels, des transports, des espaces publics, des animations, du « vivre ensemble », qu’il s’agisse de travaux de réhabilitation ou de modernisation, de sécurisation ou d’innovation, tous les domaines, qu’ils relèvent entièrement des compétences de la Ville, ou en périphérie de la Métropole, sont abordés.
A chaque fois je procède de la même manière : mon discours de présentation, pour situer l’action municipale, dire d’où l’on vient, ce qui a été fait depuis nos engagements, les réalisations municipales, et où nous allons en fonction des projets en cours, des financements obtenus et/ ou nécessaires. Les élus directement impliqués dans la vie du quartier m’accompagne avec le 1er adjoint, Pierre Parrat. Au Vernet, ce sont Annabelle Brunet et Richard Puly-Belli, maires du quartier en tant qu’adjoints de la Majorité municipale, qui sont avec nous sur scène. Et hier soir, lors de la réunion publique dans une salle Al Sol archi-comble, débordant jusqu’à l’extérieur, avec près de 400 personnes !, ils ont montré, s’il le fallait, combien et comment ils connaissent ce secteur urbain et pas uniquement en tant qu’élus, car ils y ont de solides et historiques attaches familiales. C’est d’ailleurs ainsi, par une connaissance du terrain, que l’on devient plus efficace, parce que l’on est réellement à l’écoute des habitants, ainsi que de tous ceux qui font vivre socialement, commercialement, économiquement, le quartier.
C’est d’ailleurs la seconde phase de ce genre de réunion, après mon intervention et celle des élus directement concernés : donner la parole – libérer toutes les paroles ! – à la population, instaurer un vrai dialogue et pas des conversations de façade. Chacune, chacun, doit pouvoir s’exprimer, porter sa pierre à la critique, car les Perpignanaises et les Perpignanais me l’ont souvent démontrés :  la  critique peut être constructive pour élaborer un projet municipal ambitieux et sincère.
Si j’ai choisi de commencer ma tournée par le Vernet c’est parce que ce secteur urbain, de par ses positions géographiques, son habitat, son tissu associatif, ses symboles d’ouverture, m’apparait comme un concentré intéressant de tout ce que Perpignan est en mesure de produire, d’impulser, et qui fait la fierté de notre territoire.