Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dufy au Musée Rigaud, l’été est là

21 Juin 2018, 13:05pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce jeudi 21 juin, en fin de matinée, dans une ambiance parfaitement estivale, la presse et les medias ont pu découvrir en avant-première l’exposition événementielle consacrée au peintre Raoul Dufy, retraçant la période perpignanaise de l’artiste, à savoir de 1940 à 1950, depuis son séjour chez le docteur Pierre Nicolau – avec lequel il avait été mis en relation pour se soigner d’une douloureuse polyarthrite qui l’handicapait – jusqu’à son départ pour les Etats-Unis.
Un an après son inauguration, le nouveau Musée d’Art Hyacinthe Rigaud accueille donc, du 23 juin (ouverture au public) jusqu’au 4 novembre 2018, une nouvelle exposition remarquable en tous points. Car il ne s’agit pas d’une exposition « de plus », « de mieux », à accrocher sur les murs de la saison d’été, il s’agit aussi pour bon nombre de Perpignanaises et Perpignanais de (re)découvrir un pan de leur Histoire, toute une décennie de la vie artistique et culturelle sous le soleil du Roussillon, légendée, illustrée, illuminée, par l’œuvre essentielle d’un grand homme.
Dans ce rendez-vous estival « plein les yeux », chacun(e) pourra trouver son émotion exclusive, sa couleur préférée, s’approprier un contexte environnemental, s’installer dans une réflexion ouverte par des archives inédites (« et faisant appel à de nombreuses collections françaises et étrangères », comme le souligne Christian Briend le commissaire de l’exposition, chef du service des collections modernes au centre national Georges-Pompidou à Paris), laisser libre cours à son imagination nourrie par l’évolution de la lumière au fils des tableaux…
Avec cette exposition consacrée à Dufy, la ville de Perpignan poursuit son ambition d’être une référence (inter)nationale, en s’appuyant sur  une attractivité et une offre culturelle à la hauteur de sa Passion pour toutes les formes d’art et d’activités artistiques.
Je me réjouis de voir autant de journalistes, venus parfois de très loin, « sortir » pour certains chroniqueurs de leur agenda exclusif parisien ou barcelonais, s’extasier, s’émerveiller (comme je le suis moi-même !) devant un tel univers.
Dufy au Musée Rigaud, l’été est là