Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Réforme territoriale : vous voulez jouer à 13 ou à 15 ?

30 Octobre 2014, 17:01pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Sous ce titre – chacun appréciera le clin d’œil de son auteur qui reconnait « Qu’il y a quelque chose de cocasse dans le fait que le débat parlementaire sur le réforme territoriale se mette à ressembler à un match de rugby, sport fétiche de nos terroirs – sous ce titre donc la rédaction du site Le Point.fr tente de faire le point sur les choix, différents bien sûr, des députés et des sénateurs qui refont le match…
L’Assemblée Nationale, à ce jour, a voté pour 13 régions, le Sénat de son côté discute de 15 ; en donnant l’autonomie à l’Alsace (Qui serait détachée du projet de fusion avec les régions Lorraine et Champagne-Ardenne) et au Languedoc-Roussillon (Qui n’épouserait plus Midi-Pyrénées).
Et comme le souligne Jérôme Cordelier, le journaliste de Le Point.fr « la partie risque de s’éterniser, jusqu’aux prolongations (…) ».
Je me réjouis, concernant le Languedoc-Roussillon, de lire Le Point.fr qui reprend mon argumentaire, s’agissant de la Commission sénatoriale qui ne voudrait pas de la fusion Midi-Pyrénées avec Languedoc-Roussillon… « Un gage, écrit Le Point.fr, au groupe des sénateurs radicaux, dont le président du conseil régional, très hostile à ce mariage, Christian Bourquin, décédé depuis (et auquel Manuel Valls a rendu un bel hommage dans son discours), était un éminent représentant ? Peut-être. Mais là où le bât blesse, c’est que sur place une bonne partie des maires sont, eux, favorables au rapprochement de ces deux grandes régions. En tout cas les édiles des principales villes, comme Montpellier, Narbonne, Carcassonne et Perpignan. Le maire de la cité catalane, l’UMP Jean-Marc Pujol, passionné de géographie, nous résume ainsi l’enjeu : « L’économie montpelliéraine, que je connais très bien, n’est pas une économie industrielle mais de services, constate-t-il. Et Midi-Pyrénées représente un arrière-pays industriel, et d’une industrie qui sera porteuse dans les trente années qui viennent, l’aéronautique. Mais Midi-Pyrénées manque de débouchés maritimes, que nous avons, nous, en Languedoc-Roussillon. Il existe donc entre nos deux régions un intérêt partagé considérable ». Cette future grande région, cet élu, qui n’est ni conseiller régional, ni parlementaire, propose de l’appeler Pyrénées-Méditerranée. Un nom qui claquerait comme un étendard partout dans le monde. Pas bête. Et à Paris, ils en pensent quoi ? ».

Voir les commentaires

L’inversion des valeurs

28 Octobre 2014, 16:16pm

Publié par Jean-Marc Pujol

 J’ai écouté ce matin sur France Info Mme Cécile Duflot, ancien ministre, députée Europe Ecologie Les Verts (EELV). Elle s’exprimait suite au décès du jeune manifestant, Rémi Fraysse, présent sur le site du barrage contesté de Sivens, dans le département du Tarn. Pour elle, ce sont le Gouvernement et les forces de l’ordre qui sont responsables du décès de ce jeune homme, dont je salue ici la famille à laquelle je présente mes condoléances. N’en déplaise à Mme Duflot, ceux qui ont la responsabilité de la mort de Rémi Fraisse sont ceux qui ont agressé, masqués et casqués !, les forces de l’ordre, et non pas un prétendu Etat fasciste. Ne l’oublions pas, les techniques fascistes à leur début, c’était justement de s’attaquer à l’ordre républicain et de créer des groupes d’assaut contre des gouvernements élus. Mme Duflot, pour rendre hommage à la mémoire de ce jeune homme, devrait appeler au respect de l’ordre républicain, dans un pays démocratique comme le nôtre, plutôt que de tenter d’instrumentaliser un événement tragique à des fins politiques et partisanes.

Voir les commentaires

Perpignan, l’Environnement pour cultiver notre naturel !

22 Octobre 2014, 15:00pm

Publié par Jean-Marc Pujol

A la suite de la visite, le 26 juin dernier, du Jury national des Villes et Villages Fleuris de France, nous apprenons aujourd’hui mercredi 22 octobre 2014 que la ville de Perpignan maintient sa quatrième fleur et, surtout, qu’elle obtient la Fleur d’Or, la plus haute distinction remise par ladite association.
Ce trophée récompense les efforts de la ville pour l’embellissement des espaces verts, le développement durable et le cadre de vie. Le Conseil national des Villes et Villages fleuris labellise chaque année des communes qui oeuvrent à la création d’un environnement favorable, ainsi qu’à l’accueil et au bien être aussi bien des habitants que des touristes.
Je voudrais saisir cette belle occasion pour féliciter et remercier toutes celles et tous ceux qui, arborant quotidiennement les couleurs de la municipalité dans le cadre de leur activité professionnelle, s’emploient à relever  un défi loin d’être évident : celui de l’embellissement du cadre environnemental des Perpignanaises et des Perpignanais.
Leur tâche n’est pas facile, je le sais. Chaque jour, sur le terrain, dans les services techniques et administratifs, les employés municipaux sont confrontés à toutes formes d’enjeux importants car ils concernent directement la qualité de vie de chacune et de chacun d’entre nous.
Nettoyer, entretenir, protéger et cultiver le « naturel » font partie de leurs missions, au même titre que de sensibiliser les esprits afin que ce décor naturel continue d’occuper une place particulière dans notre quotidien.
Je tiens, au travers de cette belle distinction consacrée par le Conseil national des Villes et Villages fleuris de France, à saluer ici la passion et l’enthousiasme des services de la Ville, ainsi que des nombreuses associations qui sont souvent sur le pont pour nous aider à mettre en valeur un patrimoine bâti et des espaces paysagers remarquables.

Voir les commentaires

Convention entre la Ville et l’Université

22 Octobre 2014, 13:01pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Les Perpignanais attendent des actes concrets de la part de l’ensemble de leurs dirigeants, quels qu’ils soient.
Replacer l’Université en centre-ville constitue, justement, un acte fort, un acte fondateur qui nous permet à la fois de renouer avec notre histoire, car l’Université y avait plus de deux siècles de présence, et de montrer qu’il n’existe pas de fatalité du déclin. Bien au contraire, il suffit d’avoir des projets concrets, précis, pour faire avancer notre territoire.
Réinstaller l’Université en centre-ville, au cœur battant de la Cité, est l’intelligence.
Ce matin, avec M. Fabrice Lorente, président de l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD),  nous avons signé un contrat administratif entre la Ville et l’Université, dans un lieu des plus hautement symbolique, à savoir à l’Ancienne Université, rue du Musée.
L’innovation, la réussite et le prestige de Perpignan passent par des engagements territoriaux, par une reconquête du terrain avec de nouvelles stratégies. A nous de trouver le bon tempo, d’insuffler les rythmes, pour valoriser notre ville, pour éveiller la curiosité des investisseurs, pour favoriser la prise en main et le développement du territoire.
Convention entre la Ville et l’Université

Voir les commentaires

Elections Départementales en vue…

21 Octobre 2014, 17:00pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Au printemps prochain auront lieu les premières élections départementales, qui remplaceront les cantonales, et qui surtout dessineront notre nouvelle carte territoriale avec 17 cantons au lieu des 31 jusqu’ici.
L’enjeu territorial va devenir dans les années à venir un véritable enjeu politique.
Les nouvelles régions seront les relais de l’Etat et de l’Europe pour le financement des activités économiques des nouveaux territoires.
Au-delà des positions et des situations, c’est une nouvelle carte territoriale qui est effectivement en cours d’élaboration. La précédente, composée de 36 000 communes, s’appuyait sur les ex 36 000 paroisses de l’Ancien Régime !
Le choix désormais est donc clair : Comment s’intégrer dans ce futur territorial où n’existeront que les Métropoles de plus de 400 000 habitants, et les Communautés Urbaines de plus de 250 000 habitants ?
Pour Perpignan Méditerranée, l’enjeu territorial est la transformation en « Communauté Urbaine » avec l’accord de tous les acteurs politiques de la Communauté d’abord, ainsi que de celles et ceux qui voudront la rejoindre ensuite.

Voir les commentaires

Martine et ses vieilles recettes…

21 Octobre 2014, 11:00am

Publié par Jean-Marc Pujol

De retour sur la scène médiatique, le temps de vouloir prétendre réorienter la politique économique de ses amis au Gouvernement, Mme Aubry, sur laquelle repose la responsabilité d’avoir fait appliquer les 35 heures qui sont la cause première de la désindustrialisation de notre pays et de la flambée du chômage depuis plusieurs années, nous ressert une posture partisane interne au Parti Socialiste, qui d’après les dernières élections ne représente plus qu’une infime partie de la population française.
MM. Valls et Macron proposent des pistes pour le redressement de la France – comme la liberté du travail, la baisse des dépenses publiques, le soutien économique des entreprises, etc.-etc. – même si je ne partage pas leur appartenance politique, ce sont les seules voies pour redresser ce pays, et pas celles d’une gauche confite dans un immobilisme passéiste.

Voir les commentaires

Jean Tirole, prix Nobel d’économie 2014

15 Octobre 2014, 17:30pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Après Gérard Debreu et Maurice Allais, Jean Tirole est le troisième français à recevoir le prix Nobel d’économie, et ce pour son « analyse du pouvoir de marché et de la régulation »…
J’invite tout le monde à relire et encore relire ce qu’a écrit Jean Tirole sur, justement, la nécessité de remettre en cause notre système actuel qui oublie trop souvent l’économie.
Jean Tirole montre que la réforme est possible, qu’elle est nécessaire et qu’elle peut se faire dans l’intérêt général.
Relisons-le !

Voir les commentaires

Clodion et les symboles de la République

15 Octobre 2014, 14:49pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Hier, en Préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan, s’est tenue une réunion portant sur la sécurité publique, avec les services de l’Etat. Cette réunion démontre la prise en compte par Mme Josiane Chevalier, préfète, des difficultés rencontrées dans la ville en terme d’incivilités.
En effet, personne ne peut comprendre que des bus assurant le transport en commun soient caillassés, qu’un centre de formation aux métiers d’infirmier voit ses vitres brisées, qu’une maison pour tous fasse l’objet d’une tentative d’incendie et qu’une école soit systématiquement vandalisée.
Ce sont-là des symboles républicains qui permettent l’intégration dans la République Française. Nous devons veiller à ce qu’ils soient préservés et, à minima, défendus contre une extrême minorité violente et au détriment de l’immense majorité de la population.

Voir les commentaires

Midi-Méditerranée… ou Pyrénées-Méditerranée ?

8 Octobre 2014, 06:00am

Publié par Jean-Marc Pujol

Cette nouvelle grande région, issue de la fusion des deux régions administratives actuelles - Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon - que j’appelle de mes vœux, devra trouver une identité forte pour être reconnue, et je propose de l’appeler soit la région Midi-Méditerranée  soit la région Pyrénées-Méditerranée.
En effet, il faut qu’à l’autre bout du monde on puisse tout de suite situer géographiquement l’endroit dont on parle.
L’identité géographique reste à ma connaissance le meilleur vecteur de communication.
Je proposerai donc au nouveau président de la Région de se prononcer immédiatement sur ce choix.

Voir les commentaires

Politique intérieure

7 Octobre 2014, 19:30pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Le débat à l’intérieur de l’UMP retrouve l’adhésion des militants.
Après les querelles fratricides entre Jean-François Copé et François Fillon, les interventions d’Alain Juppé, de Bruno Le Maire et de Nicolas Sarkozy replacent le débat sur les grands thèmes qui permettront de redresser la France. A savoir : le temps de travail, l’âge de départ à la retraite, la réforme de notre organisation territoriale, la baisse des dépenses de l’Etat et le débat sur l’immigration.
Nous allons pouvoir enfin débattre de l’essentiel.

Voir les commentaires

1 2 > >>