Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syrie : sortir du politiquement correct

30 Septembre 2015, 06:50am

Publié par Jean-Marc Pujol

Une fois encore, les hésitations et la sémantique prennent le pas sur les décisions concernant la guerre en Syrie. Il faut être clair ! Si on considère que DAESH est une menace pour notre pays, mais aussi pour les millions de personnes qui fuient ces violences aveugles, il faut être capable de les arrêter dans les meilleurs délais. Or, ce ne sont pas quelques vols de reconnaissance et quelques frappes aériennes sur des objectifs dont on ne connait la réalité que par la communication présidentielle, qui changeront le cours des choses. Il faut être capable de constituer une coalition pour mettre fin aux agissements de ces barbares sanguinaires, et pour cela sortir du « politiquement correct » en ne parlant pas de troupes au sol. Sortir également de l’hypocrisie ambiante, car je suis persuadé qu’il y a aujourd’hui des militaires français et européens au sol qui risquent leur vie pour la défense de nos libertés et que c’est vers eux que toute notre attention doit se porter.

Voir les commentaires

Lignes à Grande Vitesse : La lamentable politique du gouvernement

29 Septembre 2015, 17:15pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Le gouvernement de M. Valls a décidé de valider la construction des Lignes à Grande Vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax contre l’avis de l’enquête publique et de la cour des comptes. Du jamais vu ! Critiquées par la commission d’enquête qui a travaillé sur le sujet, contestée par les écologistes, de nombreux élus locaux, les populations et les acteurs économiques des territoires qu’elles doivent traverser (comme les viticulteurs en Gironde), les LGV au Sud de Bordeaux font l’objet de polémiques sans fin. Mais le gouvernement a décidé de passer outre. Il s’agit là d’une annonce purement politique pour aider les deux candidats socialistes des nouvelles régions – Aquitaine/ Limousin/ Poitou/ Charentes et Languedoc-Roussillon/ Midi-Pyrénées – en grande difficulté. A aucun moment, l’intérêt général n’a prévalu et le ridicule va jusqu’à Dax… Il est vrai que cette destination est urgente et intéressante pour les quelques curistes qui s’y rendent ! L’intérêt général voulait que ce soit la ligne Montpellier – Narbonne – Toulouse qui permette à la fois de désenclaver Toulouse et ensuite de renforcer définitivement la nécessaire desserte de l’Espagne par la LGV, en passant naturellement par Perpignan. Mais on a préféré un petit arrangement entre socialistes plutôt que le lien indispensable à nos économies d’une desserte européenne entre le Nord et le Sud, et plus tard l’Afrique. Ces arrangements contre nature économique desservent leurs auteurs et, malheureusement, disqualifient l’ensemble des décideurs.

Voir les commentaires

Cap sur Le Barcarès

29 Septembre 2015, 13:38pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Parmi les projets structurants de Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), l'extension du port de la commune Le Barcarès est un vecteur essentiel de grands travaux qui vont permettre de développer l'emploi et, surtout, de renforcer l'attractivité touristique de notre littoral. Il s'agit entre autre, comme nous l'a précisé hier matin le maire du Barcarès, Alain Ferrand, alors que j'étais sur site avec Mme la Préfète Josiane Chevalier, de créer 1 500 anneaux supplémentaires qui devraient permettre d'accueillir des bateaux de 6 à 24 mètres ! A l'issue de cette visite, qui s'est déroulée en présence des services municipaux de la Ville du Barcarès, de l'Etat et de Perpignan Méditerranée Métropole, une instance de concertation a été mise en place pour faire avancer ce projet ambitieux.
Cap sur Le Barcarès

Voir les commentaires

Ma réponse au maire de Toulouges

25 Septembre 2015, 07:47am

Publié par Jean-Marc Pujol

Dans le journal L’Indépendant daté du Jeudi 24 septembre 2015, le maire socialiste de Toulouges s’en prend violemment à la future communauté urbaine (CU) Perpignan Méditerranée. Qu’il étale ses convictions, ses sentiments, soit. Mais la tonalité de son propos est plutôt surprenante, car il s’appuie sur un comportement politique infondé qui au final fait perdre beaucoup de temps et d’énergie. S’il veut être rassuré sur l’avenir de Perpignan Méditerranée dans le cadre de sa transformation en CU, qu’il se connecte avec les métropoles de Brest, Cherbourg, Le Mans, Nantes, Rennes et Strasbourg, entre autres, toutes dirigées par des présidents socialistes ! J’ajouterai que c’est le gouvernement, socialiste, qui pousse à l’émergence de CU, à la fusion de communes, à favoriser des regroupements, etc.-etc., tout cela par la promesse de dotations, d’aides et de facilités fiscales diverses. Contrairement à ses allégations, la CU n’obligera la Ville de Toulouges et les Toulougiens en rien, puisque chacune des 36 communes de notre territoire disposera d’un droit de véto. Perpignan Méditerranée s’est délibérément tournée vers l’avenir, unie, innovante et conquérante. De grands dossiers nous attendent et nous devrons faire des choix très importants. Nous savons tous – à l’exception visiblement de Jean Roque – que la situation économique actuelle n’est pas simple, que la charge de nos compétences et le désengagement de l’Etat nous contraignent. Mais ce n’est pas une excuse suffisante pour laisser dire n’importe quoi. Ce vendredi soir, devant ses administrés, en réunion publique, le maire de Toulouges serait mieux inspiré d’apporter des réponses aux questions que se posent quotidiennement les Toulougiens, comme par exemple sur la sécurité publique, compétence municipale, plutôt que de se caler dans une démarche propagandiste tellement éloignée des attentes des citoyens.

Voir les commentaires

Dominique Reynié apporte la fraîcheur…

23 Septembre 2015, 10:32am

Publié par Jean-Marc Pujol

Enfin un homme de la société civile qui a le courage de passer du rôle de commentateur de la vie politique à celui d’acteur. La fraîcheur dans notre département : c’est ainsi que j’ai vécu la journée d’hier aux côtés de Dominique Reynié, successivement à Perpignan et à Canet-en-Roussillon, où en soirée une réunion publique a rassemblé environ 700 militants et sympathisants. Ce renouvellement qu’incarne Dominique Reynié à la tête de la liste Les Républicains pour les élections régionales en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, est absolument nécessaire pour être en phase avec les Français qui trouvent les élus trop éloignés de leurs préoccupations. Dominique Reynié n’est pas un politicien professionnel. Il est issu d’une famille où le travail a structuré l’organisation familiale. Quand il s’adresse aux habitants de notre vaste région, il en connaît les difficultés, les inquiétudes et les angoisses. Son projet est un projet qui a pour fondement la liberté d’entreprendre par le soutien de la Région aux infrastructures locales, une augmentation des contrats d’apprentissage (lesquels sont en chute libre depuis plusieurs années !)… et un investissement massif dans l’économie numérique, le développement durable ; cela sur tous les territoires qui rythment la vie quotidienne, et pas uniquement à Montpellier ou à Toulouse. Son projet est véritablement de soutenir notre territoire plus particulièrement, pour le faire émerger en tant que 3ème métropole et puissance démographique de la région, en conservant notre spécificité catalane et transfrontalière. Cela fait maintenant plusieurs mois que je travaille avec Dominique Reynié, que je partage ses envies pour notre région et pour Perpignan Méditerranée. Je sais qu’aux commandes de la nouvelle région il saura instaurer un programme ambitieux qui permettra bien des réussites et bien des avancées au profit de notre territoire.
Dominique Reynié apporte la fraîcheur…
Dominique Reynié apporte la fraîcheur…

Voir les commentaires

Evitons les déclarations intempestives

15 Septembre 2015, 20:04pm

Publié par Jean-Marc Pujol

A l’issue du conseil européen consacré à la question des migrants, dans la nuit d’hier à aujourd’hui, le vice-chancelier allemand a cru bon de faire la déclaration suivante : « L’Europe s’est une nouvelle fois couverte de honte ». C’est très facile de faire des déclarations, j’observe surtout que l’Allemagne découvre brutalement l’immigration, phénomène que nous connaissons depuis de nombreuses années sur le pourtour du bassin méditerranéen. L’Allemagne n’a pas donné jusqu’à présent un exemple frappant d’ouverture aux vagues d’immigration que l’Europe du sud connaît depuis 30 ans. Elle décide aujourd’hui de prendre part à un effort collectif d’accueil des migrants. C’est très bien. Mais cela ne l’autorise pas à donner des leçons dans ce domaine.

Voir les commentaires

Un Parti socialiste aux abois…

15 Septembre 2015, 14:10pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Dans la même journée, dans la perspective des prochaines échéances électorales, les « régionales » en l’occurrence, nous avons eu droit à deux déclarations issues des rangs socialistes en général, du Gouvernement en particulier, pour le moins surréalistes. D’abord, c’est le Premier ministre en personne, Manuel Valls, qui vient semer le trouble dans sa famille politique en prônant à son tour le « ni-ni ». On se souvient la volée de bois vert que m’a valu ce positionnement lorsque aux dernières élections j’avais moi-même préconisé la stratégie du « ni-ni » face à la gauche et au front national, si d’aventure un tel unique choix devait se présenter au final. A l’époque, j’avais été sévèrement critiqué, subissant les foudres tant de la gauche que de l’extrême droite. Ensuite, le même jour, c’est un « ministre socialiste anonyme » – j’ignorais personnellement que cela existait – qui vient expliquer à un média national public qu’il faut envisager de mettre en place des alliances avec la droite républicaine, « pour faire barrage au front national plutôt que de se ranger derrière un front républicain »… Le Parti socialiste est-il moribond à ce point pour esquisser une telle alliance contre-nature ? C’est en tricotant de telles stratégies que l’on fait un boulevard aux extrêmes. Lorsque on a des convictions, on va jusqu’au bout, on les défend bec et ongle devant le peuple, car nous savons tous que les combinaisons d’appareils politiques finissent toujours à la poubelle. La fierté d’un élu, d’un parti, d’un groupe de personnes qui se présentent pour un mandat, pour diriger une collectivité, c’est de défendre ses idées, son programme, avec force, courage et conviction.

Voir les commentaires

Et de 32 !

9 Septembre 2015, 09:52am

Publié par Jean-Marc Pujol

32 des 36 communes qui forment la Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée ont, à travers une délibération de leurs conseils municipaux, dit « OUI » pour aller en Communauté Urbaine, dès le 1er janvier 2016. C’est un plébiscite ! Mais c’est également, et surtout, un formidable élan de solidarité qui ouvre des perspectives nouvelles en terme de développement économique, d’aménagement du territoire, afin de renforcer, comme je m’y suis d’ailleurs toujours engagé et attaché, l’attractivité de notre espace commun. Cela va nous permettre aussi de dégager un consensus autour des grands projets structurants afin, notamment, d’offrir un avenir plus radieux à nos populations, je pense là par exemple à nos jeunes en recherche d’emploi.
C’était très important pour moi et l’équipe qui m’entoure d’obtenir un maximum d’adhésion. Nous avons réussi notre pari, bien au-delà de nos espérances, parce que nos objectifs ambitieux clairement affichés ont été bien compris, dans le respect de chacun, les élus, et de chacune, les communes.
Trois conseils municipaux – Cabestany, Saint-Hippolyte et Toulouges – ont voté contre ; un, celui de la commune d’Estagel, ne s’est pas exprimé dans les délais. Respectueux de la démocratie locale, j’ai entendu leur message. Je mettrai tout mon poids pour les rassurer, j’insisterai pour les associer naturellement à notre Projet de territoire (Terra Nostra, porté par mon ami le sénateur-maire du Soler François Calvet) car nous sommes évidemment tous liés par des engagements, par un parcours au service de l’intérêt collectif.
Nous voilà maintenant « prêts à bâtir » un nouveau territoire !

Voir les commentaires

Merci au tissu associatif

9 Septembre 2015, 08:02am

Publié par Jean-Marc Pujol

Je crois beaucoup aux associations et aux bénévoles qui permettent à la société civile de structurer le développement de notre pays dans tous les domaines. Ce bénévolat doit être soutenu par les collectivités et, le week-end prochain, au Parc des Expositions, le Forum des Associations a justement pour objet de mettre en avant les associations dans un cadre digne et représentatif, ce qui est donc le cas à Perpignan. Ce rendez-vous annuel permet également de recruter de nouveaux adhérents et de présenter les activités.

Voir les commentaires

Il ne suffit pas de faire d’excellents vins…

8 Septembre 2015, 13:45pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Je me félicite de l’initiative que viennent de prendre les caves particulières du département, à savoir l’organisation de la 1ère édition d’une Foire aux vins. Sans pour cela critiquer la grande distribution, je crois pour être fils et petit-fils de viticulteurs que le vin restera une émergence des territoires et un enracinement culturel. Je sais l’importance du secteur viticole sur le sol roussillonnais en général, sur le territoire de l’Agglo en particulier. La naissance de cette coordination de cavistes catalans, même le temps d’un simple événement sur le calendrier, scellée hier à la CCI de Perpignan lors d’une conférence de presse, repositionne incontestablement la filière vin dans notre économie. Il faut également que cela devienne un vecteur économique puissant qui permette de rémunérer les vignerons correctement, ainsi que toutes les personnes qui travaillent dans ce domaine. Il est donc essentiel que ce regroupement entre professionnels de la vigne et du vin se fasse, afin de permettre des développements commerciaux florissants. Car il ne suffit pas de faire d’excellents vins, et c’est le cas de nos productions locales, il faut aussi le faire savoir au monde entier et les vendre partout.

Voir les commentaires

1 2 > >>