Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La destruction de ce pseudo-Etat islamique totalitaire est une obligation

17 Novembre 2015, 15:34pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce que les Français demandent au gouvernement, ce sont moins de gesticulations et moins de communication. Force est de constater que nous avons échoué face à la menace djihadiste-islamiste. Nous avons accepté depuis deux ou trois ans que des innocents soient hébergés dans des mises en scène morbides. Nous avons accepté les destructions de sites historiques, comme Palmyre, et l’élimination des musulmans s’opposant à la folie de ce pseudo-Etat islamique. Nous avons abandonné les arabes chrétiens d’Orient, les yazidis et tous les résistants à cette barbarie totalitaire. Nous nous sommes contentés de propos lénifiants et de survols aériens dont on sait depuis le premier jour que cela ne peut en aucune manière éradiquer les fanatiques du pseudo-Etat islamique.
La crainte légitime de l’opinion publique et du gouvernement d’envoyer des troupes contre ces barbares ne nous a pas épargnés la tuerie abjecte de 132 innocents et les blessures de plus de 350. Tout cela organisé dans une ville-symbole, Paris, et dans un lieu emblématique, le Stade de France à Saint-Denis. En quelques heures, nous avons eu plus de pertes civiles que de pertes militaires depuis vingt ans ! Voilà le triste constat de cet échec politique.
Ne nous leurrons pas, la destruction de ce pseudo-Etat islamique totalitaire est une obligation politique, militaire et morale. Pour cela, il faudra aller à la source par une intervention armée de nature à éliminer cet embryon d’Etat. La sécurité des Français passe aussi par la prise en compte en France d’une situation totalement nouvelle, inédite, où ce sont des Français qui sont les premiers porteurs d’armes et le bras armé de ce pseudo-Etat islamique totalitaire.
Il n’y aura pas d’autres solutions que celle de mettre hors d’état de nuire les vecteurs de ces massacres par tous les moyens que la loi autorise. La source est certes à l’étranger, mais le terreau prospère en France. Il est grand temps de rappeler à chacun que l’on est d’abord et par-dessus tout Français, et ensuite musulman, juif, catholique, protestant… agnostique ou libre-penseur.

Voir les commentaires

« Même pas peur ! »

17 Novembre 2015, 11:38am

Publié par Jean-Marc Pujol

Dès que j’ai pris connaissance des terribles attentats de Paris et Saint-Denis qui ont touché des innocents, j’ai souhaité que la réponse de la société civile perpignanaise soit forte. On ne peut, et on ne doit, pas avoir peur. C’est pour cela que je n’ai pas voulu fermer les établissements culturels et sportifs, que je n’ai pas voulu interdire les manifestations qui devaient se tenir à Perpignan. L’arme la plus dangereuse des terroristes est la terreur qu’ils veulent imposer à la société civile. La réponse que nous devons faire est de continuer de vivre sans avoir peur.

Voir les commentaires

Pas question d’alliance contre nature

13 Novembre 2015, 07:31am

Publié par Jean-Marc Pujol

Le 1er ministre vient de jeter un pavé dans la marre en lançant l’idée d’une fusion des listes PS-PRG/ LR-UDI au second tour des élections régionales. C’est absurde. Cela n’a aucun sens. Je constate d’ailleurs que même dans son propre camp, à gauche, les idées de M. Valls agacent… Quand on se bat pour ses couleurs, ses convictions, dans une démocratie, il faut également accepter de perdre car c’est le peuple souverain qui vote. Toute fusion, quelle qu’elle soit, sera vécue par les Françaises et les Français comme un arrangement ou une magouille. Pour ma part, chacun sait où je suis, je défendrai en permanence les couleurs de ma famille politique sans alliance contre nature.

Voir les commentaires

Policiers et légitime défense

12 Novembre 2015, 16:44pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Le ministre de l’Intérieur souhaite une modification des conditions dans lesquelles les policiers peuvent ouvrir le feu au-delà des règles actuelles de la légitime défense. Il est effectivement absolument nécessaire de modifier les possibilités d’engagement de la Police Nationale devant les risques pris par les policiers qui ne peuvent se servir de leurs armes que s’ils sont menacés. Or, la menace aujourd’hui ce sont des individus puissamment armés qui tirent immédiatement. Il faut donc rapprocher les règles des policiers de celles des gendarmes qui eux peuvent utiliser leurs armes après sommation. Oui, il faut faire évoluer les conditions de la légitime défense des policiers. C’est le contexte qui l’exige, de récents faits-divers mettant en scène des actes terroristes ou des tueurs en série nous l’ont hélas démontré.

Voir les commentaires