Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"Se rassembler, l'arme de la riposte"

27 Juillet 2016, 14:31pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Je me permets de relayer l’appel fraternel de Mgr Norbert Turini, évêque de Perpignan-Elne, à un large rassemblement inter-religieux et laïc, ce jeudi 28 juillet 2016, à partir de 18h 30, pour une messe de Requiem en la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Perpignan, en mémoire des victimes de l’attentat terroriste qui, dans la matinée d’hier, mardi 26 juillet, a frappé l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, du Père Jacques Hamel tragiquement disparu, et en soutien au diocèse de Rouen.
J’invite les Perpignanaises et les Perpignanais, quelle que soit leur religion, quelles que soient leurs convictions, à répondre en nombre à cet appel, ainsi qu’à participer en suivant à la messe qui sera célébrée. L’ensemble du Conseil municipal de la Ville de Perpignan sera présent à cette cérémonie.

Voir les commentaires

L’horreur absolue !

26 Juillet 2016, 11:00am

Publié par Jean-Marc Pujol

L’horreur absolue !
Près de Rouen, deux individus sont entrés dans une église en criant « Daech ! », en pleine messe ; ils ont pris en otages plusieurs fidèles, dont le prêtre qu’ils n’ont pas hésité à égorger. Les deux assaillants ont ensuite été abattus par les forces de l’ordre alors qu’ils sortaient de l’édifice.
En s’attaquant à un prêtre, âgé de 84 ans nous dit-on !, les « fous de Daech » veulent importer leur folie sur le terrain des religions. Daech mise sur une guerre des religions pour radicaliser nos sociétés, en favorisant un climat de peur et un terrain de haine. Daech veut créer en Europe un terreau favorable à l’émergence d’extrémismes de tous bords, c’est évident.
Nous devons résister et ne surtout pas tomber dans ce piège tendu.
Avec ce nouvel attentat, Daech nous démontre que pour l’Etat Islamique il n’y a certes pas de frontières dans l’horreur, mais surtout pas de limites dans sa barbarie.
J’adresse à toutes les victimes de cet ignoble acte barbare, ainsi qu’à leurs familles, le soutien de toutes les Perpignanaises et de tous les Perpignanais.

Voir les commentaires

Dix jours plus tard…

25 Juillet 2016, 10:38am

Publié par Jean-Marc Pujol

Dix jours plus tard…
Dix jours après l’horreur niçoise, dix jours après l’attentat qui a coûté la vie à 84 personnes et qui en a blessé des centaines d’autres alors qu’elles assistaient en soirée aux cérémonies de notre Fête Nationale sur la Promenade des Anglais à Nice, je constate que les Perpignanaises et les Perpignanais, ainsi que les très nombreux touristes qui ont élu domicile sur notre territoire en cette période estivale, n’ont pas cédé à la panique et à la psychose. Ils sont toujours aussi nombreux à assister, à participer, aux diverses animations de l’été, qu’il s’agisse de concerts, d’expositions, de pièces de théâtre ou de concours sur les plages.
Dans les nombreux festivals qui se déroulent en ce moment à Perpignan et dans ses proches alentours, le temps d’une minute de silence ou de quelques mots pour rendre hommage aux victimes et à leurs familles, je devine sur de nombreux visages, connus ou inconnus, marqués certes par « l’après Nice » - parce que on ne pourra jamais oublier et effacer cette monstrueuse tragédie ! – je devine cette irrésistible envie de continuer à vivre « comme avant », en surmontant l’émotion… C’est là la plus belle « riposte » que nous pouvons apporter face à la lâcheté de tous ces terroristes et à leur violence si primitive. 

Voir les commentaires

L’été meurtrier

21 Juillet 2016, 10:59am

Publié par Jean-Marc Pujol

Cet été encore, les sapeurs-pompiers de France (et d’Europe) s’apprêtent à payer un lourd tribut à la guerre du feu. Depuis le début du mois, comme chaque année à pareille époque, des femmes et des hommes luttent au péril de leur vie contre des incendies pour protéger nos vies.
J’étais hier, mercredi 20 juillet 2016, à Pézilla-la-Rivière, aux cotés d'autres maires de la communauté urbaine (dont ceux de Pézilla et Torreilles) parmi les milliers d’anonymes qui ont tenu à rendre un dernier hommage à Bruno Collard, victime du devoir lors d’un accident de la route, près de Baho, le 13 juillet dernier, alors qu’il se rendait sur le front pour combattre les flammes en Salanque.
A travers lui, dans ce bel hommage rendu, particulièrement émouvant, touchant, ce sont bien sûr tous les métiers – car l’exercice de la profession s’appuie sur des compétences et des missions polyvalentes, multiples et diverses  – qui entourent le rôle essentiel du pompier dans notre société et son quotidien, qui ont été mis à l’honneur. Ce n’est pas un hasard si, à chaque sondage, les sapeurs-pompiers arrivent en tête des métiers, avec les infirmières et les urgentistes, qui inspirent le plus confiance. Leur engagement pour les autres, pour autrui, n’est pas étranger à cette popularité.
J’ai aussi une pensée particulière pour Arnaud (un des frères de Bruno), Guillem et Mathieu, pour leurs familles, leurs proches, leurs collègues professionnels.

Voir les commentaires

En hommage aux victimes de Nice

19 Juillet 2016, 08:44am

Publié par Jean-Marc Pujol

En hommage aux victimes de Nice
Hier à midi à Perpignan, comme partout ailleurs dans les 36 communes qui forment notre communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, ainsi que dans toute la France, nous avons observé une minute de silence en hommage aux nombreuses victimes de Nice, fauchées dans la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais, en soirée, pour célébrer notre Fête nationale… C’était donc le 14 juillet 2016.
J’avais moi-même, en tant que maire de Perpignan, appelé tous les élus à se rassembler devant l’Hôtel-de-Ville, place de la Loge, afin d’observer une minute de silence en hommage aux victimes de la tragédie niçoise.
Entre émotion et palpable tension, j’ai tenu à cette occasion à exprimer un sentiment d’exaspération, d’indignation, le ressenti d’une certaine impatience, d’une certaine irritabilité ; une colère qui fulmine dans une partie de l’opinion publique et dont l’Exécutif ne paraît pas mesurer l’intensité. Dans une période où l’unité nationale semble bien fragile, alors qu’elle ne devrait pas l’être surtout en pareille circonstance, les élus de proximité ont le devoir de relayer ces tensions pour faire face, de manière ferme, avec des moyens à mettre en place à la hauteur, à des situations conflictuelles qui menacent les valeurs qui fondent notre République et le « Vivre Ensemble » que j’appelle régulièrement de mes vœux.

Voir les commentaires

Odieux, atroce et abject

15 Juillet 2016, 08:35am

Publié par Jean-Marc Pujol

Odieux, atroce et abject
Hier soir, en pleines festivités célébrant notre fête nationale, le 14-Juillet, à Nice un "camion-fou" a littéralement roulé sur une marée humaine pendant plusieurs centaines de mètres, tuant des dizaines de personnes sur son passage. Les images de ce carnage diffusées par les réseaux sociaux font froid dans le dos. Elles sont épouvantables, horribles . Révoltantes. Le mode opératoire, la date et le lieu - la Promenade des Anglais est, avec la célèbre avenue parisienne des Champs-Elysées, sans aucun doute l'artère touristique française parmi les plus connues à l'étranger - ont été choisis par le ou les auteurs pour frapper un grand coup. Dans la foule, parmi les Niçois, il y avait d'ailleurs de très nombreux étrangers. Cette attaque est d'autant plus odieuse, atroce et abjecte qu'elle est intervenue pendant une journée si particulière qui célèbre la Liberté, l'Egalité et la Fraternité, une journée qui célèbre tous les ans les valeurs fondamentales de la Démocratie et qui s'appuie donc sur une devise qui fait de notre République Française un pays pour tous. Au nom des Perpignanaises et des Perpignanais, je veux dire ici que j'apporte tout mon soutien aux victimes de cette ignoble attaque, ainsi qu'à leurs familles. Dès les faits connus, j'ai d'ailleurs adressé un message au président de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Christian Estrosi, ancien maire de Nice, et à travers lui à son successeur, Philippe Pradal, ainsi qu'à tous les Niçois. Ces actes innommables de barbarie ne doivent surtout pas engendrer la psychose et la haine (ce que recherchent leurs auteurs), ils doivent au contraire nous rapprocher, nous souder dans le respect de toutes les familles endeuillées.

Voir les commentaires

Euro 2016 : Merci !

12 Juillet 2016, 10:28am

Publié par Jean-Marc Pujol

Euro 2016 : Merci !
Merci aux commerçants perpignanais qui ont su animer le centre-ville et les différents quartiers péri-urbains aux couleurs de l'Euro 2016. Le public aura apprécié j'en suis convaincu l'originalité et le professionnalisme avec lesquels certains cafetiers et restaurateurs sont allés jusqu'au bout de leur passion pour faire de leurs établissements, de leurs terrasses, de formidables lieux de convivialité pour tous les supporteurs.
Merci justement aux supporteurs. Ils ont fait vibrer la ville tout le long de cet Euro 2016 de football dans une ambiance festive des plus méditerranéennes ! Grâce à eux, Perpignan-la-Catalane a vécu de grands moments de cohésion sociale, vivant l'instant présent dans le bourdonnement de la générosité, voyageant dans toute l'Europe, autour du monde, d'une table de bistro à l'autre. C'est ainsi que nous aimons tous notre ville, multi-culturelle, allant de l'avant en regardant l'horizon. Munis d'un tambourin, d'une guitare ou d'un violon (!), ces supporteurs ont été à la hauteur de la compétition. Bel exemple que celui de supporters des Bleus rejoignant les Rouge et Vert de la Seleçao portugaise, sur l'avenue du Parc des Expositions, pour fêter leur victoire.
Merci aux forces de l'ordre qui ont assuré la sécurité de tous, nous garantissant ainsi la sérénité d'une Fête dans tous ses éclats.
Merci aux agents municipaux pour la rapidité et l'efficacité de leurs interventions sur le terrain quand, aux lendemains des matches, il a fallu rendre la ville toujours plus propre, toujours plus belle, surtout en cette période estivale où Perpignan séduit - avec son patrimoine et ses animations - un public de plus en plus nombreux.
Merci à toutes et à tous d'avoir contribué à rendre notre ville, Perpignan, plus attractive !

Voir les commentaires

Puisque les Bleus sont en finale…

8 Juillet 2016, 15:04pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Dimanche 10 juillet 2016, l’équipe de France de football affrontera en finale le Portugal, dans le cadre de l’EURO 2016.
Au fil des matches qui ont propulsé les Bleus jusqu’à ce stade, c’est une incroyable ambiance festive qui a animé Perpignan. Je souhaite comme tous les supporters, amateurs ou professionnels, que la fête continue, tant j’ai pu constater en marge de cet événement le reflet d’une diversité exemplaire et une émotion sportive unique. En d’autres lieux, on définirait cela comme un lien social et humain, voire un phénomène de société.
Aussi, j’invite les Perpignanaises et les Perpignanais à être les meilleurs supporters, en se rendant dans les nombreux endroits de la ville – brasseries, cafés, clubs, restaurants… terrasses – pour participer à la réussite de la soirée à l’occasion de la finale de l’Euro 2016. Les idées « d’ambiance » ne manquent pas.
C’est aussi dans ces moments-là, que Perpignan-la-Catalane sait être attractive, conviviale et chaleureuse.
Puisque les Bleus sont en finale…

Voir les commentaires

Un air de vacances…

8 Juillet 2016, 09:58am

Publié par Jean-Marc Pujol

Un air de vacances souffle enfin sur le territoire. L’été est la saison propice pour donner libre cours à son imagination, pour des retrouvailles en famille ou entre amis… Art de vivre, balades, escapades gourmandes, festivals, loisirs en tous genres, marchés, musées, nautisme, oenotourisme, patrimoine, traditions : dites « oui » à vos envies ! En deux mots : soyez nature !
Nous avons la chance de vivre entre ciel et mer sur une terre fertile en événements, en animations, depuis Les Déferlantes, qui ont lieu actuellement à Valmy, sur les hauteurs d’Argelès-sur-Mer, jusqu’à VISA pour l’image, en passant par l’Electrobeach au Barcarès, le Platja à Canet-en-Roussillon, sans oublier bien sûr les communes de Baixas, Estagel, Pollestres, Rivesaltes, du Soler, de Tautavel, Torreilles, Toulouges et tant d’autres encore qui accueillent dans la bonne humeur des scènes, des spectacles, lesquels j’en suis convaincu combleront vos désirs. A chacun son bon plan pour vibrer à son rythme !

Voir les commentaires

La Têt : un patrimoine vert en partage

7 Juillet 2016, 08:10am

Publié par Jean-Marc Pujol

La Têt : un patrimoine vert en partage
Pendant trois jours, l’opération portée par le projet « Es Têt » (via la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole et qui s’inscrit dans le cadre du programme territorial « Terra Nostra »), a permis à de très nombreux perpignanais de se réapproprier leur fleuve, la Têt.
Ce retour aux sources a également été l’occasion de valoriser les berges au regard des médias qui ont souligné l’événement. J’ai pu constater combien et comment les habitants de notre territoire en général, les Perpignanaises et les Perpignanais en particulier, sont en attente face à un tel patrimoine naturel. Car il s’agit certes de l’embellir, pour en faire un atout dans l’attractivité de notre ville, mais également de développer les nombreuses et diverses possibilités autour de cet espace végétal, dans le cadre très strict du Développement durable, comme par exemple les « déplacements doux » ou encore les « boucles vertes ». J’ai été agréablement surpris par l’ambiance qui s’est dégagée durant ces trois journées, par les souhaits exprimés par la population soucieuse de préserver cette richesse naturelle et, à travers celle-ci, un lien social identitaire.
Je remercie toutes les équipes concernées qui sont à l’origine de cet indéniable succès populaire. Je sais qu’avec mon ami le sénateur François Calvet, maire du Soler et 1er vice-président de Perpignan Méditerranée Métropole, ces équipes se sont activées de part et d’autre et d’un bout à l’autre de la Têt pour offrir ces grands moments de convivialité, sur un concept original qui a fait l’unanimité. Si à cette occasion des Perpignanais auront découvert – ou redécouvert – leur fleuve, alors le pari aura été gagné. Car au-delà de la valorisation du site, l’enjeu initial était, je le répète, que les habitants de notre territoire se réapproprient l’espace.
La Têt : un patrimoine vert en partage

Voir les commentaires

1 2 > >>