Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Des engagements aux réalisations…

28 Septembre 2017, 15:59pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Des engagements aux réalisations…
Depuis le 25 septembre est distribué dans les boites aux lettres des Perpignanaises et des Perpignanais un document de 32 pages, intitulé « Destination Perpignan 2014/ 2017 : des engagements aux réalisations », sous-titré « promesses réalisées, promesses tenues ! ».
Cette communication est l’occasion de faire un point précis, à mi-mandat, sur le contrat qui a permis à l’équipe municipale que je dirigeais en 2014, lors des élections municipales, d’être élue pour servir la population en l’accompagnant sans tous ses actes du quotidien. J’ai toujours dit que je privilégierai les moments de concertation, d’écoute, que chaque habitant de la ville-métropole serait un interlocuteur, un partenaire, s’agissant d’améliorer le fonctionnement de notre collectivité, d’engager des orientations, de faire des propositions pour aller vers la meilleure gestion publique possible.
Ce document, à l’inventaire de nos actions municipales aussi détaillé soit-il, sera suivi de rencontres sur le terrain, lors de réunions publiques dans les quartiers, auxquelles j’assisterai bien évidemment avec vos élus de proximité :
  • Lundi 2 octobre, à 18h 30, salle Al Sol
  • Mercredi 4 octobre, à 18h 30, salle des Libertés
  • Jeudi 5 octobre, à 18h 30, mairie de Quartier Est
  • Lundi 9 octobre, à 18h 30, salle du Vilar
Mardi 10 octobre, à 18h 30, salle Annexe-Mairie Saint-Assiscle.

Voir les commentaires

La République déraillerait-elle ?

27 Septembre 2017, 07:37am

Publié par Jean-Marc Pujol

La République déraillerait-elle ?
Un député LREM qui agresse violemment un cadre du PS, des voyous qui incendient un véhicule de police et qui attaquent à coups de barre de fer ses occupants, un ancien candidat à l’élection présidentielle qui dérapent dans le propos en faisant une allusion des plus douteuses et scandaleuses : notre République serait-elle à ce point si mal en point ?
Le député « macroniste » M’jid El Guerrab est poursuivi pour « violences volontaires avec arme ». il a littéralement assommé Boris Faure, 1er secrétaire de la fédération du PS des Français de l’étranger, lors d’une violente altercation dans le 5ème arrondissement de Paris. Inimaginable. C’est une première en France.
Récemment ont comparu devant la justice des militants baptisés « antifascistes » par les media, pour avoir brûlé une voiture de police en mai 2016, à Paris, lors des manifestations contre la loi El Khomri. Les images de cette scène spectaculaire, d’une violence inouïe, ont fait le tour du monde. Quelques jours avant le procès, et au terme d’une enquête remarquablement menée et pourtant accusatrice, on nous apprend que la tentative d’assassinat à l’encontre des prévenus n’est plus retenue par la justice…
Samedi dernier, c’est le patron de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, ancien candidat à l’élection présidentielle, qui dérape dangereusement dans le verbe depuis une tribune contre la réforme du Code du Travail. Celui-ci tient alors des propos qualifiés « d’indignes et douteux » par la classe politique, certains syndicalistes et même, surtout, des historiens en colère. Mais comment ne pourrait-on pas l’être, en colère, lorsque Mélenchon met sur le même plan « les nazis et des républicains » en affirmant, je le cite : « c’est la rue qui a abattu les rois, c’est la rue qui a abattu les nazis, c’est la rue qui a protégé la République contre les généraux félons en 1962 (…) ».
En disant cela, de cette manière, le dirigeant de La France Insoumise, non seulement commet une ineptie historique – car c’est bien la rue ne lui en déplaise qui a porté les nazis au pouvoir en Allemagne – mais en plus il se situe dans le camp des extrêmes qu’il entend dénoncer, il participe à l’élaboration d’un détestable climat anxiogène, il jette de l’huile sur le feu. Si telle est son unique projet, son ambition, alors la République doit se ressaisir. On peut être insoumis tout en restant digne, respectueux.
Face à M’jid El Guerrab, face aux « antifas » qui se révèlent être eux les fascistes affichés par leur mode d’opération dans les rues lors des manifestations, face à des « mélenchonades » ambigües, nébuleuses, la République doit se lever et savoir dire : stop !
Je rappellerai que les fascistes sont ceux qui agressent les gens, physiquement ou verbalement, qui attaquent les policiers… C’est bien « la rue » qui a amené le nazisme. Et ce sont les soldats qui ont terrassés les Nazis et sont morts pour cela ! Alors, de grâce Monsieur Mélenchon, cessez vos absurdités. 
 

Voir les commentaires

Deux sénateurs qui rassemblent

26 Septembre 2017, 13:23pm

Publié par Jean-Marc Pujol

François Calvet et Jean Marc Pujol

François Calvet et Jean Marc Pujol

Cette élection des deux sénateurs a marqué un désir de rassemblement pour le territoire plutôt qu’une volonté de cliver.
La sagesse des grands électeurs a permis de faire émerger dans un premier temps François Calvet, élu du territoire et porteur du projet « Terra Nostra » qui dépasse largement les frontières de la seule Communauté Urbaine.
Il a été identifié comme un homme profondément humaniste et préoccupé par les difficultés des maires du territoire.
Cela a permis lors du second tour de ces sénatoriales de faire élire Jean Sol qui s’est inscrit pendant sa campagne dans le même esprit de rassemblement et d’émergence du territoire.
Pour ma part, dans mes fonctions à la Communauté Urbaine, je n’ai de cesse que de rassembler les élus sans me préoccuper de leur appartenance politique. C’est, je crois, le chemin qu’il faut suivre pour notre département.
Jean Sol

Jean Sol

Voir les commentaires

Canet-en-Roussillon, vitrine du nautisme

21 Septembre 2017, 14:03pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Canet-en-Roussillon, vitrine du nautisme
Ce jeudi 21 septembre 2017, en fin de matinée, j’étais présent à Canet pour l’inauguration de la 3ème édition du Salon des occasions du multicoque, aux côtés de mon ami maire et conseiller régional, Bernard Dupont, accompagné des membres de son Conseil municipal, ainsi que d’autres maires de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) et d’élus représentant le Département et la Région...sans oublier la CCI de Perpignan.
Bien évidemment, de nombreux acteurs et investisseurs du secteur, et non les moindres, étaient également présents pour lancer ce salon, idéalement installé au cœur du port de Canet jusqu’à dimanche soir.
Cet événement, qui a réussi à trouver sa place dans les rendez-vous annuels de l’économie territoriale, permet également de mettre en valeur le Pôle Nautique de PMM et les métiers qui y gravitent.
On insistera jamais assez sur l’atout majeur de la façade maritime de PMM, portée par les communes du Barcarès, de Torreilles, Sainte-Marie et Canet-en-Roussillon. Décideurs et « capitaines » savent que c’est aussi là que se joue l’avenir de notre territoire, que la compétitivité de nos ports se gagnera avec un réel esprit d’équipe, par l’amélioration de leurs infrastructures… et l’implantation d’opérateurs logistiques investissant sur les places portuaires, dans des projets innovants !
Canet-en-Roussillon, vitrine du nautisme
Canet-en-Roussillon, vitrine du nautisme

Voir les commentaires

L’ancrage régional de France 3 passe par le Pays catalan, évidemment !

21 Septembre 2017, 11:08am

Publié par Jean-Marc Pujol

Régulièrement, tel un « marronnier » comme on dit dans le langage journalistique, depuis Paris, Toulouse ou Montpellier, un tiroir s’ouvre quelque part dans un bureau pour en sortir une feuille de route à partir de laquelle un décideur espère faire des économies de bout de chandelle, suite à un ordre venu « d’en haut ». Alors, « on » n’hésite pas à remettre en question un territoire, comme s’il s’agissait d’un trait de plume de régler une situation comptable, sans se soucier de sa population, de son mode de vie, de son existence tout simplement.
Les dirigeants nationaux de France 3, s’agissant de la raison d’être de leur chaîne (« Retrouvez toute l’actualité de votre région… »), doivent admettre une bonne fois pour toutes que la légitimité du service public passe par les « Pays », seuls espaces capables d’assurer la continuité territoriale de la chaîne : « France 3 Pays basque », « France 3 Pays de la Loire »… « France 3 Pays catalan » ! S’agissant de notre grande région plus particulièrement, c’est évident que les rendez-vous de l’info passent par Perpignan, la métropole du « Pays catalan ». France 3 est une chaîne de proximité nationale à vocation régionale et locale. L’aurait-elle oublié ? Sans l’intervention, quotidienne, sur le terrain, sur les terrains, de ses équipes de journalistes, le maillon le plus précieux de sa volonté d’informer lui ferait défaut, lui manquerait : la Proximité !
Dans le paysage audiovisuel français, le fameux PAF, cette proximité de France 3 entre la population et le quotidien est essentielle, je dirai même qu’elle est irremplaçable. Sans le décrochage actuel « France 3 Pays catalan », la chaîne régionale perdrait un élément clé de son identité médiatique, mais, surtout, elle se priverait d’une source d’information précieuse à visage humain.
La ville, Perpignan, qui abrite le Festival du photojournalisme Visa pour l’Image, qui l’accueille depuis sa création, qui déploie une formation universitaire autour des métiers de la Presse, et le maire de Perpignan que je suis ne peuvent accepter la disparition du Pays catalan des écrans de France 3.
La rédaction de « France 3 Pays catalan » ainsi que tous les personnels concernés par cette menace, peuvent compter sur mon entier soutien.

Voir les commentaires

« Bike police », une proximité qui rassure

20 Septembre 2017, 14:35pm

Publié par Jean-Marc Pujol

« Bike police », une proximité qui rassure
Ce mercredi 20 septembre 2017, une quinzaine de policiers municipaux (dont certains venus de Toulouse et Saint-Etienne), participent à un stage, à Perpignan, dans le cadre d’une formation continue pour les policiers appelés à intervenir en deux roues pour leurs missions au quotidien. D’ailleurs, chaque jour à Perpignan, une patrouille à vélo composée de 8 à 12 agents sillonne les rues de l’hyper centre : un déplacement et une présence visible efficaces, qui rassurent la population, qui permet de mettre l’accent sur la proximité, afin de garantir la qualité de ses interventions et satisfaire les besoins sécuritaires des habitants.
Dans un premier temps, suite à une validation de l’équipe municipale que je préside, deux agents perpignanais se sont rendus en Suisse, à Lausanne, à l’Académie de Police de Savatan plus précisément, pour y suivre une formation d’un genre unique en Europe, portant notamment sur la « bike police ». Ceux-ci sont revenus avec un diplôme sanctionnant cette formation – la seule reconnue au plan européen dans le genre – et ce retour a débouché sur trois périodes de stage, à Perpignan, afin de mettre tous les agents concernés à niveau. La première étape s’est déroulée au mois de juin dernier, la seconde est en cours ce jour, et elle s’effectue justement en présence d’un instructeur de ladite Académie de Police qui apporte son regard d’expert sur l’adaptation de la formation reçue sur le terrain perpignanais.
Cette collaboration étroite, ainsi que la participation d’agents venus d’autres régions de France pour suivre à Perpignan ce stage particulier vient démontrer, s’il le fallait, le caractère innovant des personnels de proximité perpignanais chargés de protéger les personnes et les biens. La « bike police » vient en soutien aux patrouilles à pieds qui demeurent un axe privilégié de la politique sécuritaire en Ville, sachant que, à Perpignan, toutes les équipes policières sont habilitées à se déplacer en VTT.
Je tiens d’ailleurs à rendre un hommage appuyé aux forces de police présentes sur le territoire, et notamment à l’élue en charge de la Délégation de la Sécurité publique, de la Prévention, des Commissions consultatives départementales et communautaires de Sécurité et d’Accessibilité, Me Chantal Bruzi. Je connais le poids de leurs responsabilités, la charge des actions permanentes, directement au contact de la population, pour faire respecter l’ordre public et garantir la sécurité des Perpignanaises et des Perpignanais, nuit et jour.

Voir les commentaires

« Diada », les excès ne doivent pas masquer le succès

18 Septembre 2017, 07:32am

Publié par Jean-Marc Pujol

Les excès constatés lors de la DIADA de lundi dernier à Barcelone, ne doivent pas masquer le succès de cette grande manifestation populaire qui a rassemblé près d’1 million de participants.
Par excès j’entends les images montrant des individus masqués brûlant les drapeaux français, espagnol et européen. Cet extrémisme-là n’a rien à faire dans la DIADA. Il me permet en tout cas d’appeler tout le monde à la raison.
Si nous voulons combattre les extrémismes de tous bords, il est préférable de faire preuve de dignité et de mesure. Ce n’est pas en brûlant des drapeaux - ou à d’autres périodes en brûlant des livres – que l’on construit une société.

Voir les commentaires

J’adresse mes plus sincères et vives félicitations à Jean Castex

15 Septembre 2017, 09:16am

Publié par Jean-Marc Pujol

Depuis hier soir c’est officiel : le gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe a nommé Jean Castex, maire de Prades et conseiller départemental, Délégué interministériel aux Jeux Olympiques.
A ce titre, dans ses nouvelles fonctions, il sera chargé de la coordination gouvernementale entre les différents ministères concernés sur les JO 2024 qui se dérouleront à Paris.
Jean Castex assurera également la liaison entre l’Etat, le COJO (Comité d’Organisation des Jeux Olympiques) et la Société de Livraison Des Equipements Olympiques, SOLIDEO.
Au-delà de l’énorme responsabilité du poste, nous devons tous souligner le poids de la confiance accordée à Jean Castex, formé à l’ENA et à la Cour des Comptes – il fut secrétaire général-adjoint de l’Elysée sous Nicolas Sarkozy de février 2011 à mai 2012 – l’exemplarité d’un haut fonctionnaire maire d’une « petite » commune (au sens démographique du terme uniquement), un élu de terrain proche des gens, visionnaire, très impliqué dans les dossiers liés à ses mandats.
Un territoire doit toujours être fier qu’on vienne chercher sur ses terres un homme d’expérience et de la qualité de Jean Castex.

Voir les commentaires

Succès très remarqué pour VISA

14 Septembre 2017, 15:32pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Au-delà de la qualité exceptionnelle des expositions de photos, la fréquentation en hausse du festival VISA pour l’Image démontre, s’il le fallait, que cet événement est désormais identifié au niveau national et international comme étant LE rendez-vous de la Liberté de la Presse et, par ricochet, de la Liberté d’expression.
Certes, la vérité des photos obtenues par les reporters peut parfois choquer, mais il faut savoir qu’ils risquent leur vie sur le terrain en permanence et que cette année encore plusieurs d’entre eux ont été tués par le seul fait de vouloir témoigner, de vouloir nous rapporter cette vérité si précieuse.
Une mention particulière pour le photographe Laurent Van der Stockt, qui remporté il y a cinq jours le plus prestigieux des prix du Festival International du photojournalisme VISA pour l’Image, le « VISA d’Or news », pour sa couverture de la bataille de Mossoul pour le journal Le Monde.

Voir les commentaires

Les JO à Paris en 2024, une chance pour la France

14 Septembre 2017, 15:26pm

Publié par Jean-Marc Pujol

100 ans plus tard, Paris capitale de la France accueillera à nouveau les Jeux Olympiques et une occasion unique de faire rayonner encore plus notre pays.
C’est, je le crois, la meilleure des réponses aux fanatismes islamiques qui tentent de remettre en cause notre modèle de société et nos vies de Liberté et d’Egalité.
C’est la meilleure des réponses parce que nous allons voir des athlètes se confronter pacifiquement pour vaincre dans la beauté du sport. Ce sera là un symbole très fort car ce ne sont ni les religions ni les origines qui vont se confronter, mais uniquement la qualité humaine, à travers les efforts, l’endurance, l’adresse, la fraternité, en définitive tout ce que nous partageons, tout ce qui rassemble autour de valeurs communes.
Je ne doute pas que le Centre de Recherche et d’Expertise de la Performance Sportive (CREPS-CNEA) de Font-Romeu, notre « temple départemental de l’Olympisme », permette la préparation de très  nombreux athlètes pendant les années à venir pour atteindre cet objectif des JO 2024 à Paris !

Voir les commentaires

1 2 > >>