Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Affaire de Rugy : Opulence mise sur table

12 Juillet 2019, 17:27pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Affaire de Rugy : Opulence mise sur table
J'apprends avec lassitude une nouvelle affaire concernant l'un de nos (loin s'en faut) dévoué ministre. Le site Mediapart a révélé mercredi aux alentours de 15 heures la tenue d'une dizaine d'opulents diners, organisés au frais de la République par notre ministre de la Transition écologique, François de Rugy, lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale en 2017 et 2018. Une fois de plus, la classe politique se déshonore et se décrédibilise par ces révélations.
Notre ministre se défend en invoquant des frais liés à sa fonction, qu'il considère comme étant des frais de représentation : Représentation de la France et de l'Assemblée nationale auprès d'homologues et membres de gouvernements étrangers, ainsi qu'auprès des médias, de la société civile et de responsable politique en général. dit-il sur Facebook. Immédiatement contesté par Mediapart qui évoque plutôt des soirées "entre amis".
Les coûts exorbitants des produits de luxe mis à disposition des heureux invités : homards, champagnes, vins et j'en passe, choque. Mais ce qui me choque d'autant plus c'est le principe même d'organiser de telles luxueuses soirées (semble-t-il) privées, payées par les contribuables et particulièrement à cette période marquée d'une crise populiste tempétueuse, exprimée notamment par le mouvement des gilets jaunes. Cette affaire révèle également, de manière sous-jacente, le faible contrôle des dépenses du président de l'Assemblée nationale.
Mais elle ne s'arrête pas là, je rappelle les nouvelles révélations qui mettent en exergue les deux logements sociaux occupés respectivement par M. de Rugy et sa directrice de cabinet qui ne sont pas accordés, comme ils devraient l'être, à des personnes aux revenus modestes, ni aux travaux de confort réalisés dans les appartements ministériels et financés par l'argent public.
Bien que François de Rugy s'engage à rembourser "chaque euro contesté", je ne peux pas concevoir qu'aujourd'hui encore, certains politiques donneurs de leçon soient si éloignés de la réalité qu'ils se permettent de tels outrageux agissements. Ils demandent au peuple qui s'essouffle de faire des efforts quotidiens pour le bien commun, tandis qu'eux n'en font pas un seul et se permettent, sans scrupules, de vivre dans l’opulence...

Voir les commentaires

Inauguration du réseau de chaleur

2 Juillet 2019, 13:23pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Vendredi 28 juin 2019, en cette journée ironiquement et historiquement chaude, je suis intervenu aux côtés de Fernand ROIG, Président du SYDETOM'66, Sylvie JÉHANNO, PDG de Dalkia, du préfet et de nombreux autres élus, pour inaugurer le réseau de chaleur en service depuis le mois d'avril. Après un premier discours d'ouverture prononcé par Fernand ROIG durant lequel il nous a rappelé l'importance de cette date concrétisant un long travail accompli ensemble, j'ai  pris la parole afin de compléter ses propos.
Ce projet, sur le territoire de Perpignan Méditerranée Métropole, contribue à l'appellation Territoire à énergie positive. Ce système n'est pas alimenté par des énergies fossiles mais par les déchets ménagers, un combustible gratuit ! Il permettra à très court terme de s'autofinancer et sera même excédentaire dans le futur. Pour mener à bien ce projet économique il fallait des investisseurs, et nous les avons, je tiens à remercier au passage nos nombreux partenaires. Mais il nous fallait également des clients et à ce titre, je remercie chaleureusement le président de Cémoi qui n’a pas hésité à nous suivre dans cette aventure. Nous souhaitons développer ce projet sur l'ensemble du territoire dans une optique de développement durable et ce travail accompli en est un excellent départ !
 
À propos du Réseau de chaleur
Il s'agit d'un système de récupération de la chaleur produite par l'usine d'incinération des déchets de Calce. L'eau chauffée (à plus de 100°C) par l'incinération des déchets au sein de l'usine est acheminée par 15km de canalisations vers la station située à Torremilla. Elle est ensuite distribuée aux différents clients qui pourront l'utiliser pour du chauffage comme pour de la climatisation. Ainsi elle alimente déjà, entre autres, la Chocolaterie Cémoi et l'hôpital de Perpignan.

Voir les commentaires