Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Inondation de la gare TGV de Girona

7 Octobre 2014, 10:57am

Publié par Jean-Marc Pujol

La semaine dernière, j’ai participé avec Daniel Mach, vice-président délégué aux Transports, au 7ème Sommet des villes à grande vitesse qui se tenait à Girona.
De très nombreux journalistes m’ont interpellé sur l’incident qui a paralysé pendant plusieurs jours le fonctionnement de la gare TGV de Girona, suite à de violentes intempéries.
Avec le recul, l’incident de l’inondation de la gare TGV de Girona, on s’aperçoit que les délais supplémentaires de deux années dus au passage en sous-sol de la ligne à grande vitesse , au-delà du surcoût considérable, crée une contrainte supplémentaire sur la liaison TGV.
En revanche, j’ai pu mesurer l’impact positif de cette liaison qui a une vocation régionale indiscutable de desserte de Perpignan, « de proximité ». Un éminent professeur de l’Université de Girona nous a solidement démontré, chiffres à l’appui, l’importance du trafic ferroviaire TGV entre Barcelone et Gérone… Sur dix mois, 1 million de passagers transportés !
Inondation de la gare TGV de Girona

Voir les commentaires

L’insoutenable…

25 Septembre 2014, 10:24am

Publié par Jean-Marc Pujol

J’ai l’impression que les cauchemars de mon enfance reviennent.
J’ai vécu malheureusement en Algérie le terrorisme aveugle, dont mon oncle a été la victime, c’était le 2 mai 1962.
La particularité du terrorisme c’est qu’on tue des innocents qui n’ont pas les moyens de se défendre, et c’est un acte de lâcheté quand on se présente comme les défenseurs d’une cause.
Il faut toujours dénoncer le terrorisme, quel qu’il soit, où qu’il se trouve, comme l’a fait Camus.
Aujourd’hui, la France est confrontée à un terrorisme fascisant qui veut choquer l’opinion publique internationale par ses méthodes d’exécution.
Ne nous y trompons pas, ces mises en scène d’innocents égorgés n’ont qu’un seul but : renforcer l’influence de ce qu’il faut dénoncer aujourd’hui comme un totalitarisme absolu !
Ce sont les valeurs que nous portons qui sont attaquées, celles de Liberté, Egalité entre les hommes et les femmes, et de Fraternité dans la laïcité.
Aucune revendication religieuse, aucune religion, ne peut servir de support à cette barbarie.
Il faut combattre par tous les moyens ce totalitarisme abject car l’équilibre de notre pays est en jeu.
Depuis des années à la Mairie de Perpignan j’ai fait installer une banderole pour « Libérer les otages ».
L’assassinat injustifié par un groupe terroriste, hier en Algérie où il avait été enlevé dimanche, de ce père de famille guide de haute montagne, renforce ma détermination contre ces barbares.
J’ai décidé de mettre le drapeau de la Mairie en berne par solidarité envers la famille de Hervé Gourdel et tous les otages actuellement menacés.

Voir les commentaires

Lamentable !

17 Septembre 2014, 10:33am

Publié par Jean-Marc Pujol

Lamentable : c’est le seul mot que j’ai trouvé pour qualifier la prestation du Premier ministre, M. Manuel Valls, hier après-midi devant le Parlement.
Il n’a même pas redonné la confiance à ses amis socialistes, puisqu’il en a perdu encore une grande partie.
Il pouvait choisir et demander la confiance des Français, pour cela il fallait rompre avec cette doctrine passéiste et surannée qui s’appelle « le socialisme », et qui est devenue aujourd’hui le premier parti des conservateurs. On ne touche rien : ni les 35 heures qui coulent notre pays, ni le Code du Travail – un monument néostalinien qui handicape les entreprises – ni la retraite dont tout un chacun sait qu’elle doit être portée à 65 ans pour tout le monde, ni l’organisation territoriale de la France qui contribue au déficit public à un prix fou…
En revanche, Manuel Valls s’attaque  à qui ? Aux pseudos-professions réglementées, en fait les seules pour lesquelles les 35 heures n’existent pas car leur semaine de travail c’est entre 50 et 60 heures, les seules qui ne vivent pas de subsides publics, les seules qui supportent toutes les règlementations absurdes, les seules qui ne savent pas de quoi demain sera fait… Quand on m’explique qu’un chauffeur de taxi est privilégié, j’ai envie de dire on se moque de tous ces Français qui travaillent au milieu des carcans réglementaires que M. Valls et ses amis renforcent, jour après jour.
Je suis triste pour mon pays, car je croyais que le Premier ministre était capable d’un sursaut républicain en se défaisant de ses oripeaux socialistes.
Désormais, j’ai aussi peur pour mon pays.

Voir les commentaires

Une nouvelle Directrice des Ressources humaines à l’Agglo

16 Septembre 2014, 10:33am

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce mardi matin, dans le cadre de mes rencontres avec le personnel de la Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée, j’ai annoncé l’arrivée d’une nouvelle Directrice des Ressources humaines, qui occupera également les fonctions de Directrice générale adjointe des services (DGAS), en la personne de Mme Christine Argent.
Catalane originaire de Perpignan, Christine Argent occupe actuellement le poste de Directeur de pôle Ressources humaines à Marseille Provence Métropole / Communauté Urbaine. Elle entrera en fonction à l’Agglo le 1er octobre prochain.  L’idée est de renforcer notre pôle DRH. C’est un élément important car comme la presse s’en est déjà fait l’écho nous sommes en pleine réflexion pour devenir une Communauté Urbaine, dès le 1er janvier 2016, c’est-à-dire dès que la réforme territoriale sera en place.
Que l’on soit pour ou contre, qu’on le veuille ou pas, puisque cela a été décidé au sommet de l’Etat la réforme territoriale aura bien lieu. En ce qui nous concerne, il s’agit donc de fusionner le Languedoc-Roussillon avec la région Midi-Pyrénées.
Alors que « Montpellier-Métropole » est en train de naître avec l’absorption des communautés de communes et d’agglomération de Nîmes, Alès, Sète et certainement au-delà jusqu’à Narbonne ?, puisqu’il faut avoir au moins 400 000 habitants, alors que « Toulouse-Métropole » est déjà en action : la Communauté Urbaine de Perpignan, seule et unique dans la future grande région, devra s’appuyer sur un bassin de 250 000 habitants au minimum. Nous devons être cette Communauté Urbaine originale, car c’est là la seule façon de ne pas être exclus des fonds et des aides diverses, c’est également la seule manière pour ne pas rester à l’écart des flux économiques. L’enjeu de cette Communauté Urbaine est à la fois politique et économique.
Une nouvelle Directrice des Ressources humaines à l’Agglo

Voir les commentaires

Il y a aussi les trains qui arrivent à l’heure…

11 Septembre 2014, 17:00pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Tout ne va pas bien… Mais tout ne va pas si mal que ça ! La sinistrose ambiante, en cette période de rentrée, nous ferait presque oublier la réalité des faits, de la vie au quotidien, avec, s’agissant de la Ville de Perpignan, des projets qui avancent à grands pas : le retour de l’Université en centre-ville, le début des travaux du Grand-Rigaud, la continuation du festival VISA par une exposition de photos exceptionnelle sur La Retirada, la livraison au début du mois d’octobre prochain du Parc des Sports Alain Mimoun, le renforcement de la Police Municipale par le recrutement de dix agents (je viens de signer les lettres d’embauche)…
Ce ne sont pas là de simples projets d’animation, de sécurité ou de (re)construction, mais ce sont bien là également des enjeux territoriaux pour activer les leviers de la croissance locale, à partir de nouvelles infrastructures publiques, de nouveaux défis, ancrés dans un esprit de reconquête du tissu commercial et social.

Voir les commentaires

Une rentrée scolaire exemplaire

11 Septembre 2014, 14:37pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Alors que des villes comme Marseille, Lyon, Paris (…) n’ont pas été en mesure d’organiser le temps périscolaire, de garantir en tout cas une rentrée scolaire normale, Perpignan a réussi à assurer une rentrée des classes dans l’intérêt des familles et des enfants, avec le temps périscolaire pris en charge par les services de la Ville de manière à ce que les parents aient le moins de contraintes possibles.
Cela ne contrarie pas ma conviction, à savoir qu’il faut revenir à la semaine de 4 jours et réduire les vacances intermédiaires ainsi que les grandes vacances, de l’équivalent des 3 heures de cours du mercredi.
La vraie réforme des rythmes scolaires est là !

Voir les commentaires

Le discrédit absolu !

10 Septembre 2014, 10:14am

Publié par Jean-Marc Pujol

Comment peut-on accepter qu’un député, socialiste de surcroit, dont l’épouse est le chef-de-cabinet du président socialiste du Sénat, et qui cumulent à eux deux plus de 14 000€ de revenus par mois, sans compter le scandale que j’ai déjà dénoncé de l’IRFM – Indemnité Représentative de Frais de Mandats – qui s’élève à environ 5 000€, sans fiscalité, sans justification de dépense, sans charges sociales, puisse en plus ne pas déclarer ses impôts et faire fi de toutes les demandes de l’Administration fiscale ?
Il n’y a pas d’autres solutions dans ce cas qu’une démission pour rétablir un semblant de morale publique. Mais depuis « l’Affaire Cahuzac » nous avons compris que morale publique et socialisme ne se conjuguaient plus.
Il ne faut pas aller chercher plus loin pour comprendre qu’une part importante de ses électeurs floués se tourne désormais vers Marine Le Pen.
 
  • Le député en question est bien sûr Thomas Thévenoud, l’éphémère secrétaire d’Etat au Commerce Extérieur… et conseiller général de Saône-et-Loire, qui se dit atteint de « phobie administrative », et dont ce matin l’hebdomadaire Le Canard Enchaîné nous apprend qu’il n’a pas payé pendant trois ans le loyer de son appartement du 5ème arrondissement.

Voir les commentaires

Paroles Libres...

9 Septembre 2014, 09:36am

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce mardi matin, à 8h 30, j’ai rencontré le personnel de la Direction de l’Environnement et de l’Eau (DEE), qui occupe le 5ème étage de l’Hôtel de l’Agglo.
J’ai décidé d’aller à la rencontre de chaque agent, comme je l’ai fait précédemment avec les employés municipaux de la Ville de Perpignan.
Ce matin, j’étais accompagné du maire de Pézilla-la-Rivière, Jean-Paul Billes, vice-président délégué aux Ressources humaines.
Pendant une bonne heure, avec la quarantaine des agents présents, nous avons pu dialoguer autour d’un café. Il n’y a rien de formel dans ce type de rencontre, la discussion est complètement ouverte certes, le but étant de mieux se connaître, mais il n’est pas question de se substituer aux organisations syndicales.
Mon introduction a consisté à dire quelques mots sur la réforme territoriale décidée par le chef de l’Etat et qui va faire fusionner le Languedoc-Roussillon, notre région, avec notre voisine Midi-Pyrénées. Par conséquent, j’ai tenu à souligner que, au niveau de l’Agglo Perpignan-Méditerranée, nous allons entrer dans un enjeu territorial très fort, car nous allons devoir nous positionner entre les deux puissantes et ambitieuses métropoles que sont Toulouse et Montpellier. Montpellier est déjà en train de tisser sa toile entre les communautés de communes d’Alès, au nord, et de Narbonne, au sud !
Perpignan devra s’imposer, d’où l’objectif visé de devenir une communauté urbaine au 1er janvier 2016, pour ne pas être le Petit-Poucet de l’étape régionale, pour ne pas être le dernier de la classe, en bref pour ne pas regarder passer le train sans pouvoir y monter dedans.
D’ici 2016, notre Agglo, qui a vocation à étendre son territoire, doit prendre le temps de mettre en place des discussions, des réflexions… Faisons les choses tranquillement ! L’équipe d’élus qui m’entoure est particulièrement engagée, motivée, pour faire aboutir de beaux projets.
Enfin, j’ai tenu à dire aux personnels de la DEE que ma manière directe de fonctionner ne remet rien en cause dans le fonctionnement de la hiérarchie. Ce n’est pas parce que je parle avec quelqu’un, sans passer par son supérieur, que je court-circuite la hiérarchie.
A mes côtés, Jean-Paul Billes a rappelé l’importance de la DEE dans le quotidien des habitants… « Car tous les jours il faut que l’eau coule dans les robinets ».
Demain mercredi 10 septembre, à la même heure, toujours à l’Hôtel de l’Agglo, je rencontrerai les personnels des services : Economie, Solidarités, Aménagement du Territoire et Développement Durable.
 
Paroles Libres...
Paroles Libres...

Voir les commentaires

Visa pour l'Image, un festival qui tient toutes ses promesses...

6 Septembre 2014, 10:08am

Publié par Jean-Marc Pujol

Depuis la remise officielle des Visa d'Or, au Campo Santo, jusqu'aux projections en plein air, comme sur la place République, sans oublier bien sûr les lieux d'exposition, le succès populaire du Festival international du photojournalisme Visa pour l'Image va grandissant, d'année en année. Et cela fait maintenant vingt-six ans que ça dure, vingt-six ans que grâce à la CCI et à la Ville de Perpignan, mais également grâce au dynamisme des associations de commerçants et artisans, grâce à des chefs d'entreprises motivés et des partenariats d'exception, grâce aux nombreux bénévoles, grâce surtout à la formidable équipe de Jean-François Leroy, le directeur du Festival, vingt-six ans donc que grâce à cette fourmilière de gens qui fourmillent littéralement d'idées et d'imagination Perpignan rayonne sur la Terre.
Aussi, ce n'est pas sans un brin de fierté qu'hier soir j'ai tenu à ce que Mme la Préfète des Pyrénées-Orientales, Josiane Chevalier, nouvellement arrivée à Perpignan pour succéder au préfet René Bidal, partage à mes côtés la réussite de cette manifestation profondément et durablement ancrée sur le sol catalan.
Certes, "le poids des mots et le choc des photos" - slogan si cher à l'un des principaux médias acteurs de Visa pour l'Image - ne doit pas nous faire oublier tous les drames qui se déroulent sous nos yeux aux quatre coins de la Planète qui, décidément, a de plus en plus de mal à tourner rond.
Les photoreporters présents à Perpignan dans le cadre de Visa pour l'Image sont le témoignage vivant de la Vérité, ils expriment la réalité des faits, ils secouent notre conscience face à des extrémismes de tous bords qui prônent l'oubli du passé et intoxiquent les jeunes générations pour mieux perpétrer leurs génocides.
Visa pour l'Image, un festival qui tient toutes ses promesses...

Voir les commentaires

Premier contact avec Mme la Préfète

4 Septembre 2014, 11:01am

Publié par Jean-Marc Pujol

Lundi matin, au milieu d’autres personnalités locales, j’ai fait la connaissance de Mme la Préfète Josiane Chevalier, lors d’une cérémonie d’installation suivie du traditionnel dépôt de gerbe.
L’après-midi, durant plus d’une heure et demie, je l’ai reçue dans mon bureau, à l’hôtel-de-ville. La rencontre a été des plus conviviales. Je lui ai présenté des dossiers concernant la ville, sur lesquels nous serons notamment amenés à travailler ensemble. Nous avons pu échanger, dialoguer. La discussion a été cordiale et sincère, elle nous a permis dans un premier temps de faire connaissance.
Mme la Préfète a accepté d’être mon invitée, demain soir au Campo Santo, pour assister à une projection dans le cadre du Festival international du photojournalisme, Visa pour l’Image. Elle n’a pas hésité pour cela à bouleverser son emploi du temps pourtant déjà chargé. Je l’en remercie.
Premier contact avec Mme la Préfète

Voir les commentaires