Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Torreilles-plage, une « pépite de respiration »

11 Juillet 2017, 10:09am

Publié par Jean-Marc Pujol

Hier matin, avec de très nombreuses autres personnalités régionales et locales ayant répondu à l’invitation du maire de Torreilles, Marc Médina, j’étais présent sur le front de mer de cette commune qui, avec trois autres Canet-en-Roussillon, Sainte-Marie et Le Barcarès, constituent la façade maritime de notre communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM).
Marc Médina et son conseil municipal inaugurait la « Promenade de la mer », une bande côtière vierge de toute construction qui, incontestablement, met en valeur notre littoral. Initié par la précédente municipalité conduite par Louis Carles, ce projet porté dans la continuité par l’actuel maire de Torreilles vient conforter, protéger et sécuriser un itinéraire naturel remarquable.
A chaque occasion, je ne manque pas de rappeler cette richesse écologique et touristique, ce « précieux environnement », issu de notre atout maritime. Chacun, dans mon entourage, professionnel ou familial, connait ma passion pour les grands espaces naturels en général, pour les fonds marins et côtiers en particulier. La Méditerranée qui borde tout l’Est de notre territoire est l’un des piliers de notre économie, certes, mais c’est également et surtout une vision à long terme sur laquelle nous devons plus que jamais appuyer la politique de développement durable et raisonné menée par les élus communautaires de PMM.
Marc Médina et son équipe municipale nous ont offert une belle balade sur un front de mer vivifiant.
PMM a investi 200 000€ dans ce que le maire de Torreilles  a qualifié de « pépite de respiration ».
Torreilles-plage, une « pépite de respiration »
Torreilles-plage, une « pépite de respiration »

Voir les commentaires

Emmanuel Macron doit agir vite, pour ne pas décevoir

7 Juillet 2017, 13:13pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Les Français s’impatientent face au catalogue de promesses déroulé pendant la campagne électorale du candidat Emmanuel Macron (qui est apparu pour la majorité d’entre eux comme « le catalyseur de la soif de renouvellement »). C’est en tout cas ce qui ressort des dernières enquêtes d’opinion publiées par les médias. Selon l’une d’entre elles, Emmanuel Macron est jugé moins convaincant que Nicolas Sarkozy à ses débuts. Même son 1er ministre, Edouard Philippe, serait déjà passé sous la barre des 50% d’opinions favorables…
Elu président de la République française, soutenu par une très large majorité au Parlement, Emmanuel Macron doit maintenant passer à l’action, mettre en marche sa feuille de route. Et vite ! Il doit appliquer dans les meilleurs délais ce pourquoi il a été élu : réformer le pays !
Que ce soit fiscalement, socialement, culturellement, écologiquement, économiquement, politiquement, territorialement, M. Macron doit donner le La, il doit ouvrir et entreprendre les chantiers qu’il a promis de mettre en place pour rénover le pays.
Les Français veulent l’application de nouvelles grandes mesures, porteuses d’ambition, de réalisations et d’espoir, tout montre et démontre qu’ils ne se contenteront plus de « mesurettes » comme sous l’ancien quinquennat. Ils veulent des faits, de l’Action en profondeur, ils veulent que la nouvelle équipe dirigeante s’engage pour dynamiser le territoire.  Ils souhaitent tout simplement que le tandem « Macron – Philippe » libère rapidement les énergies, où qu’elles soient ! Les beaux discours de politique générale n’y suffiront plus.

Voir les commentaires

Le jour du bac…

6 Juillet 2017, 10:15am

Publié par Jean-Marc Pujol

Il est des jours comme ça, historiques quelque part, dont on se souviendra toute sa vie… le jour des résultats du baccalauréat en fait partie. Incontestablement. Malgré la révolution du numérique et tout le toin-toin des réseaux sociaux en suivant, depuis des lustres ça n’a pas changé : c’est toujours sur les grilles du lycée, sur le panneau d’affichage disposé sous le préau d’une cour de récréation, d’abord, que l’on revient, que l’on se retrouve entre élèves, c’est toujours là que l’on devient – ou pas – bachelier, qu’on apprend qu’on l’a eu ou qu’on ne l’a pas eu.
Depuis hier, la ville – comme tous les autres lieux de France – aux quatre coins de son territoire, partout où il y a un lycée, bruisse de cette atmosphère inimitable provoquée par l’ambiance euphorique du succès des uns.
J’adresse toutes mes félicitations aux lauréats admis ainsi que tous mes vœux de réussite à celles et ceux qui planchent encore, jusqu’à demain vendredi 7 juillet, pour passer les épreuves orales du second groupe.

Voir les commentaires

Simone Veil, une voix, un engagement, une légende…

30 Juin 2017, 14:46pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Simone Veil s’en est allée. Elle est partie ce vendredi 30 juin 2017. On se souviendra longtemps, longtemps, très longtemps, de son courage en politique, de son courage tout simplement : par exemple, alors ministre de la Santé sous la présidence de la République de Valéry Giscard d’Estaing, elle a écrit dans le marbre la loi autorisant l’IVG.
Femme engagée, militante, rescapée de l’enfer des camps de concentration nazis, ses combats ont été multiples et divers durant toute sa vie « durant toutes ses vies » serait-on tenté de dire plus exactement, tellement sa vie a été marquée, mêlée d’engagements, de résistances.
Simone Veil nous lègue une vie d’engagement au service des femmes, des hommes, de l’Humanité. Infatigable, elle était – et elle le demeurera, j’en suis convaincu – la plus belle et la plus noble des voix face à la barbarie, face à la bêtise humaine. Elle était un phare dans la nuit. Elle était l’indispensable sentinelle de la Mémoire, « lanceuse d’alerte » de notre époque bien avant l’époque. Au fil de ses militantismes, Simone Veil est devenue une véritable légende.

Voir les commentaires

Oui !, la culture doit irriguer la ville

30 Juin 2017, 10:29am

Publié par Jean-Marc Pujol

Au même titre que le sport et l’éducation, parmi les compétences qui peuvent incomber à une collectivité, la culture doit être une priorité car elle nous permettra de réinventer notre ville.
Régulièrement, ici, sur mon blog, je fais état des avancées des grands projets de l’équipe municipale concernant, entre autres, le retour d’une partie de l’université en centre-ville, l’embellissement de notre patrimoine urbain, l’accessibilité de notre cœur historique au plus grand nombre, l’enracinement de Perpignan comme une grande destination touristique à l’année… sans oublier bien sûr le nouveau Musée d’art Hyacinthe Rigaud, dont l’ouverture a eu lieu la semaine dernière en présence de très nombreuses personnalités, locales, régionales, transfrontalières, venues de Toulouse, Montpellier, ainsi que de Gérone et Barcelone. Le lendemain de l’inauguration, les Perpignanais ont afflué en quantité et en qualité dans « LEUR » nouveau musée. Depuis, le soufflet n’est pas retombé. Chaque jour, c’est en moyenne un demi-millier de visiteurs qui défilent au milieu des œuvres permanentes, attirés par la beauté des lieux, certes, également par l’originalité de l’exposition temporaire consacrée à l’itinéraire perpignanais du maître Pablo Picasso.
Avec mon équipe municipale, nous avons estimé que ce nouveau Musée d’art Hyacinthe Rigaud pouvait, pourrait, faire venir sur Perpignan, bon an mal an, entre 60 000 et 90 000 nouveaux visiteurs. Les premiers chiffres sont très encourageants. Les médias nationaux ne s’y sont pas trompés ; chaque jour des journalistes demandent une accréditation pour avoir accès au musée. C’est nouveau cycle qui s’ouvre pour Perpignan. Une ville qui redonne une place de choix à la culture, à « SA » culture, à son Histoire, est une ville qui vit, c’est une ville qui se réinvente en fidélité avec ses valeurs, avec son identité.

Voir les commentaires

Un grand jour pour Perpignan et les Perpignanais

23 Juin 2017, 10:21am

Publié par Jean-Marc Pujol

C’est aujourd’hui, vendredi 23 juin 2017, qu’est inauguré le nouveau Musée d’art Hyacinthe Rigaud, après une extension et une reconfiguration spectaculaires à partir des bâtiments des hôtels particuliers de Mailly et de Lazerme, en plein cœur du centre-ville historique de Perpignan.
Avec ses nouvelles surfaces, ses collections, ses œuvres originales, son architecture aussi, désormais le Musée Rigaud va pouvoir rivaliser avec les plus grands musées de France et de Catalogne, idéalement situé sur la route qui conduit du Musée Fabre de Montpellier jusqu’au Musée d’Art Moderne de Céret, par exemple.
Chaque année, en France, des dizaines de musées sont fréquentés par des centaines de milliers de visiteurs dont la présence vient redynamiser des pans entiers de l’économie locale, vient « booster » l’art de vivre au cœur des villes en redessinant le paysage urbain, en le réhabilitant, en s’appuyant sur une identité culturelle, architecturale, patrimoniale. Etc.
A l’image des grands festivals de cinéma ou de musique, les Grands Musées sont également une façon de faire découvrir une culture, d’approcher les arts, de porter un autre regard sur une époque, sur l’époque.
Le nouveau Musée Hyacinthe Rigaud sera, j’en suis persuadé, un lieu incontournable, tant pour celles et ceux qui seront de passage dans notre belle ville, que pour les Perpignanaises et les Perpignanais. A eux, à nous, au travers de grandes expositions permanentes ou temporaires, d’activités culturelles diverses, d’attirer l’attention de tous les publics afin que l’étape perpignanaise soit des plus attractives.
Aujourd’hui, avec cette inauguration, cette dynamique territoriale impulsée par l’équipe municipale et communautaire qui m’entoure entre dans une phase décisive. C’est le cœur même de notre cité qui, dans les prochains mois avec le retour de l’université en centre-ville, va se transformer de manière extraordinaire. Chacun pourra alors apprécier, à partir de ces puissants symboles que sont le Musée Rigaud et la faculté, la richesse d’une ville devenue métropole à la fois puissante et douce à vivre.
Je remercie toutes celles et tous ceux qui se sont engagés, mobilisés, pour en arriver là.
J’adresse des remerciements particuliers aux différents corps de métiers qui se sont activés et succédé sur le site pendant des mois et des mois, à l’élu en charge de l’action culturelle, Michel Pinell, à l’heureuse conservatrice Claire Muchir dont les conseils ont toujours été très précieux, au commissaire de l’exposition « Picasso intime », Eduard Vallès, lequel a immédiatement accepté l’idée et s’y est attelé merveilleusement d’un bout à l’autre du chemin, aux artistes, aux donateurs, aux personnalités locales, régionales, françaises ou espagnoles, qui se sont immédiatement associées à notre projet et qui en cette journée historique sont présentes à nos côtés. Je pense là plus particulièrement encore à Mmes Carole Delga et Francina Armengol i Socías, respectivement présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée et présidente du Gouvernement de les Illes Balears, à Carles Puigdemont, président de la Generalitat de Catalunya à Barcelone, à Mgr Norbert Turini, évêque d’Elne-Perpignan, à l’écrivaine perpignanaise Dominique Bona, membre de l’Académie française, fille de l’historien et homme politique roussillonnais Arthur Conte…
Un grand jour pour Perpignan et les Perpignanais
Un grand jour pour Perpignan et les Perpignanais

Voir les commentaires

Laissez-vous séduire…

21 Juin 2017, 12:44pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Fête de la musique, ce soir, feux de la Saint-Jean, vendredi, présentation à la presse puis inauguration du Musée d’Art Hyacinthe Rigaud, ouverture du FILAF (le Festival International du Livre d’Art et du Film)… l’acte 2 de la manifestation « On a marché sur la Têt » depuis les berges du Pont-Joffre du 29 juin au 2 juillet… C’est là une quinzaine très importante qui s’ouvre, pour les Perpignanaises et les Perpignanais, durant laquelle les traditions et la modernité vont placer notre ville sous les projecteurs d’une actualité culturelle et identitaire intense.
C’est là encore un grand moment d’effervescence et de liesse populaire, qui permet à chacun d’aller à la rencontre de l’autre au fil d’animations diverses, dans des lieux insolites, au travers de grands équipements culturels et patrimoniaux, mais également bien sûr dans l’espace public.
Bref, pendant toutes ces journées, toutes ces soirée, c’est à une ébullition collective et positive que je vous invite. Ce sont là des occasions formidables offertes aux Perpignanaises et aux Perpignanais afin qu’ils se réapproprient leur histoire, leur ville. Je souhaite à toutes et à tous d’être acteurs pour profiter de ces moments intenses.

Voir les commentaires

Je suis monté dans le train de l’Avenir…

20 Juin 2017, 10:44am

Publié par Jean-Marc Pujol

Je suis monté dans le train de l’Avenir…
Ce mardi matin, depuis le « Centre du Monde » en gare TGV de Perpignan, j’ai embarqué à bord du « Train de la French Tech » aux côtés de nombreux décideurs solidement installés aux commandes de start-ups innovantes, qu’il s’agisse d’aventures individuelles ou collectives, des entreprises qui dessinent le territoire économique et social de demain.
Ma présence dans ce train pas comme les autres, qui après avoir fait étape à Perpignan poursuit sa route jusqu’à Madrid via Barcelone, est un marqueur pour encourager cette dynamique, pour mettre en lumière et donc en valeur Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), un territoire désormais riche de ces créateurs d’entreprise de tous horizons et de tous âges.
Comme l’a souligné ce matin encore, avant que nous montions dans le train, Laurent Gauze, président de l’Agence de Développement Economique Pyrénées Méditerranée Invest (ADE-PMI), qui est aussi l’un de mes vice-présidents à la Métropole : « ce train est un événement sur le chemin numérique que nous voulons prendre ».
Cette belle et heureuse initiative permettra à Perpignan, j’en suis convaincu, d’être le moteur d’un nouvel et très original axe ferroviaire pour mieux échanger avec Barcelone, la Catalogne, et Madrid, au centre de la vaste péninsule ibérique.
Personnellement, je descendrais symboliquement en gare de Sants (Barcelone), après avoir rencontré de jeunes entrepreneurs implantés en Catalogne. Tous mes vœux de réussite accompagneront ensuite jusqu’à Madrid tous ces dirigeants à la tête de véritables « pépites », tous solidaires dans une nouvelle façon d’entreprendre, créateurs également de nouvelles perspectives sociétales et structurelles.
Je suis monté dans le train de l’Avenir…

Voir les commentaires

Il y a un temps pour tout… même pour aller voter !

16 Juin 2017, 10:07am

Publié par Jean-Marc Pujol

De nos jours, le droit de vote est synonyme de Démocratie. Le taux de participation à une élection, quelle qu’elle soit, est signe d’une vraie vitalité démocratique. Au fil de certains scrutins électoraux, cette participation s’amenuise. Depuis quelques années, une sorte de « désamour » semble s’être installé entre les électeurs-trices, le peuple, et les élus, les édiles, renvoyant de la classe politique une image peu reluisante et divisée.
Dimanche dernier, lors du 1er tour des élections législatives, l’électorat français, déchiré et sidéré par les « affaires » il semblerait, a manifesté une certaine colère par son choix de ne pas… aller voter.
Personnellement, je pense que c’est là une très mauvaise stratégie. Le droit de vote est un bien trop précieux pour être négligé et foulé au pied de la sorte. Alors oui, sans aller jusqu’au droit de vote obligatoire – comme cela se pratique déjà chez certains de nos voisins européens : Belgique, Luxembourg… Liechtenstein, Danemark, Grèce… - il nous faudra vite mener une réflexion pour faire revenir les Français devant les urnes ; par exemples, faire voter les Français un jour de semaine ?, comptabiliser les bulletins blancs et nuls ?... Nous devrons inévitablement en passer par là pour lutter contre l’abstention, surtout lorsque l’on sait que celle-ci est volontaire.
En attendant, je souhaite que la Fête des pères et la garantie d’un ensoleillement sublime pour ce dimanche 18 juin 2017, deuxième tour des élections législatives, ne constituent pas un frein à l’intention d’aller voter. Votez comme vous voulez, pour qui vous voulez, « pour » ou « contre » quelqu’un(e), mais allez voter !

Voir les commentaires

Élections législatives 2e tour

15 Juin 2017, 07:47am

Publié par Jean-Marc Pujol

Dimanche le 2e tour des élections législatives doit dégager une majorité parlementaire pour réformer en profondeur notre pays.
Le Président de la République et le premier ministre doivent pouvoir compter sur le soutien des Français.
J'invite les électeurs à apporter leurs suffrages aux candidats de la majorité Présidentielle et plus particulièrement dans la première circonscription en soutenant mes adjoints de la Majorité municipale Romain Grau et Isabelle de Noël Marchesan.
Jean-Marc Pujol, Maire de Perpignan.


Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>