Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Futur Musée Rigaud : l’expo inaugurale consacrée à Picasso labellisée d’intérêt national !

25 Janvier 2017, 16:40pm

Publié par Jean-Marc Pujol

C’est le ministère de la Culture à Paris qui l’a annoncé hier et le journal L’Indépendant publié ce mercredi 25 janvier : l’exposition consacrée à une partie de l’œuvre et de la vie de Pablo Picasso, qui ouvrira le cycle du nouveau Musée d’Art Hyacinthe Rigaud, dès le 25 juin prochain lendemain de l’inauguration de l’édifice, décroche le « Label d’intérêt national ». C’est là une grande première qui vient confirmer la politique ambitieuse de la municipalité dans le domaine culturel.
Je suis bien évidemment très heureux de cette consécration qui, je le sais, ne sera pas sans conséquence pour développer encore plus la notoriété de notre ville. Je remercie la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) qui d’emblée a reconnu « l’intérêt scientifique » de cette exposition annoncée autour d’œuvres rares – et parfois même inédites car jamais présentées en public jusqu’ici - de Picasso, en la présentant en Commission nationale dans le but de lui faire attribuer le Label dont il est question aujourd’hui ici.
Je remercie également l’adjoint délégué à la Culture, en la personne de Michel Pinell, qui s’est formidablement impliqué dans la démarche et qui est directement à l’origine de cette initiative, se jouant des a priori et des certitudes les plus établies afin de faire preuve d’un incontestable talent pour oser relever le défi.
Car, c’est l’addition d’hommes et de femmes passionnés, de rencontres, de témoignages, qui a permis cette programmation exceptionnelle. C’est tout cela, entre autre, que vient récompenser ce Label national. D’entrée de jeu, si je peux m’exprimer ainsi, ce Label nous place dans le circuit des grands musées : l’exposition devient « d’intérêt national », c’est sous une autre dimension désormais que les projecteurs médiatiques vont pouvoir légender la nouvelle vie du musée Rigaud.
Merci à toutes celles et à tous ceux qui, de près ou de loin, y auront participé, contribué. A Perpignan, il suffit de se déplacer dans la ville pour s’en convaincre, la culture fait partie du paysage, du quotidien des habitants. Le nouveau Musée d’Art Hyacinthe Rigaud en sera l’un des phares.

Voir les commentaires

Primaire à gauche : un vote qui n’est pas sans conséquence

25 Janvier 2017, 14:43pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce soir lors du débat télévisé, plus largement dimanche lors du 2ème tour, ces deux rendez-vous doivent nous alerter sur les conséquences du vote à l’issue de la « primaire » à gauche.
D’un côté : l’illusion, l’utopie, les approximations d’un candidat qui refuse de voir la réalité en face, qui refuse en tout cas d’être en prise avec le réel de notre société, à savoir le déclassement économique vécu par de nombreux Français au chômage, en difficulté, victimes de la précarité… Un candidat qui promet de fausses solutions, des solutions qui n’ont jamais été appliquées nulle part, ou quand elles ont été appliquées, partiellement, ont conduit leurs auteurs à la ruine et les entreprises à la faillite.
De l’autre côté : un ancien 1er ministre confronté au réel, au faîte des difficultés de tous ordres, au rang desquels la sécurité des Français est l’axe primordial par les temps qui courent, qui ne veut pas faire de fausses promesses car il sait que tromper les Français ne peut que les précipiter dans les bras extrêmes.
Essayons, quelles que soient nos opinions, de rechercher l’intérêt de la France et celui des Français, et cela passe uniquement par le langage de la vérité. Les enjeux porteurs de développement économique et social qui nous attendent sur la carte européenne et mondiale méritent un minimum de sincérité dans le propos et les engagements.

Voir les commentaires

Hamon et le chaudron socialiste… c’est « Au-delà du réel » !

23 Janvier 2017, 10:50am

Publié par Jean-Marc Pujol

Comme dans la chanson de Guy Béart – « Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté… » - telle est l’atmosphère qui semble se dégager de ce 1er tour de l’élection « primaire » de la gauche…
Nous avons un candidat, Benoît Hamon, qui multiplie les promesses « irréalisables et infinançables » (c’est un autre postulant socialiste à la présidentielle qui l’assure en la personne de l’ex Premier ministre Manuel Valls). Nous avons un 1er secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui en milieu d’après-midi, de la journée d’hier dimanche 22 janvier 2017, « salue le succès de la participation, plus proche des 2 millions d’électeurs que du million et demi (…) ». Plus tard dans la soirée, grâce aux journalistes de France Info, nous apprendrons que ce chiffre de la participation annoncé par le 1er secrétaire du PS est totalement fantaisiste, car les vrais résultats confirment une participation bien en deçà : entre 1 250 000 et 1 300 000 participants. C’est un échec cuisant pour les socialistes (ne serait-ce que par rapport aux près de 4 300 000 votants le 20 novembre 2016 lors du 1er tour de la « primaire » de la droite et du centre…).
Les temps sont durs pour les socialistes, en particulier pour leur 1er secrétaire obligé de jouer aux équilibristes, positionné à l’écart de la vérité des faits et des chiffres. Alors, il a trouvé son bouc-émissaire : la presse devenue « Macronphile ». On croit rêver…
Hier, nous avons assisté à un spectacle affligeant, celui du naufrage du PS. Il ne faut surtout pas se réjouir de l’affaiblissement d’un parti qui a un rôle essentiel à jouer dans le fonctionnement et l’expression de la Démocratie française. A l’issue de ce premier tour de la « primaire » interne à la gauche, Hamon l’illusionniste a su tirer son épingle du jeu, en bluffant un électorat à coups de promesses effectivement « irréalisables et infinançables ». Ces effets d’annonce seraient burlesques, facétieux, distrayants – « granguignolesques » comme aurait dit un ancien président – s’ils n’étaient pas in fine dangereux tout simplement.
Car ces promesses « au-delà du réel » ne peuvent trouver leurs racines dans la réalité de notre société déjà très endettée.
La politique n’est pas un « show », et la défaite du raisonnable Valls dimanche prochain ouvrirait la porte à un populisme de gauche incarné par Hamon, mais très dangereux pour notre démocratie.

Voir les commentaires

Un musée pour booster le tourisme culturel

19 Janvier 2017, 16:16pm

Publié par Jean-Marc Pujol

A cinq mois de l’ouverture du Musée d’Art Hyacinthe Rigaud, l’édifice est déjà dans (presque) tous les plans médiatiques du moment. « Plus dynamique », « Plus attrayant », etc.-etc., il est au centre d’un inventaire (inter)national quand il s’agit de nommer les lieux qui font l’économie d’un territoire à partir du « tourisme culturel », comme il existe un « tourisme d’affaire ».
A l’évidence, aujourd’hui, le « tourisme culturel » est un maillon fort dans l’industrie touristique. Il est une destination. De nombreuses enquêtes le démontrent, légendées par des chroniqueurs de tous bords : l’art dans sa diversité, le patrimoine artistique en général – avec les musées « en tête de gondole » comme on dit dans un espace commercial – est un atout décisionnaire pour le grand public quand il s’agit de bouger, de choisir d’entrer en scène le temps des loisirs.
C’est l’époque qui le réclame. Et les statistiques qui le confirment : la Culture, les chantiers culturels, rapportent… et pas seulement de l’argent, mais aussi des emplois !
 

Voir les commentaires

La gifle

18 Janvier 2017, 10:32am

Publié par Jean-Marc Pujol

Alors qu’il était en campagne dans le cadre de la « primaire » de la gauche, hier après-midi près de Saint-Brieuc, l’ancien Premier ministre Manuel Valls a reçu une gifle d’un jeune homme (se qualifiant « d’indépendantiste breton ») tandis qu’il se prêtait à un traditionnel échange de poignées de main.
L’affaire, depuis, tourne en boucle sur les réseaux sociaux, la plupart des internautes se gaussant d’une telle situation… les mêmes internautes, sans aucun doute, qui la veille faisaient le buzz avec un selfie de l’astronaute Thomas Pesquet dans l’espace avec la France en arrière-plan, et dont on apprenait par la suite que c’était un faux ! Drôle d’époque. Passons.
Revenons à cette « taloche » qui continue de faire le buzz sur Facebook et Twitter ce mercredi matin. Un tel geste pose évidemment plusieurs questions, à commencer par la sécurité des personnalités, quelles qu’elles soient – politique, artistique ou sportive – lorsqu’elles se déplacent dans la sphère publique. Faudra-t-il toutes les équiper d’une « papa mobile » blindée ? Les faire encadrer par des membres du GIGN ?...
Ensuite, dans notre démocratie, où la liberté d’expression fait partie du « vivre ensemble », n’existe-t-il pas d’autres moyens de s’exprimer, de faire passer un message, de contester un individu, ses propos ou en l ’occurrence sa politique, que de le gifler ? Est-ce là un comportement, une méthode, pour manifester une colère, une détestation, une opinion différente, divergente ? Bien sûr que non ! A dix-huit ans, à la fleur de l’âge, on peut dans notre pays s’engager, choisir la voie du militantisme, s’opposer sans forcément s’inscrire dans l’agressivité, physique ou verbale.
Accepter qu’une personnalité publique, quelles que soient ses convictions et sa visibilité médiatique, soit ainsi traitée est la porte ouverte non seulement à la bêtise humaine mais également à la violence.
Personnellement, je condamne un tel acte avec la plus grande fermeté, même si chacun connait et sait mes sensibilités, ainsi que les divergences idéologiques qui en résultent et qui me séparent de M. Valls.

 

Voir les commentaires

Investir, pour aller de l’avant !

18 Janvier 2017, 10:00am

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce que je lis dans la presse économique concernant nos projets et réalisations en cours, me conforte dans la gouvernance choisie pour développer la métropole perpignanaise. Dans un contexte budgétaire tendu et impacté, nous devons continuer d’innover pour rendre notre territoire toujours plus attractif, compétitif, et cela passe inévitablement par la rénovation de secteurs urbains, l’installation de services de proximité, la mise en place d’un réseau de mobilité encore plus performant et durable, la connexion de la population, une gestion renouvelée du « vivre ensemble » pour n’oublier personne ni aucun quartier… Je suis heureux de constater que le retour de l’université de Perpignan en centre-ville, la rénovation et l’extension du musée d’art Hyacinthe Rigaud, le nouvel EHPAD au Vernet, entre autres grands chantiers, soient aussi aujourd’hui la vitrine médiatique du nouveau visage de Perpignan que nous sommes en train de bâtir.
 
http://objectif-languedoc-roussillon.latribune.fr/economie/collectivites/2017-01-16/perpignan-met-le-paquet-sur-ses-quartiers-nord.html

Voir les commentaires

Musée Rigaud : mise en place du conseil d’administration

17 Janvier 2017, 15:59pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce mardi 17 janvier 2017, j’ai mis en place le conseil d’administration de la « Régie municipale Musée d’Art Hyacinthe Rigaud ». Régie municipale administrative à autonomie financière et personnalité morale, sa création, décidée en conseil municipal du 4 novembre 2016, est effective à compter du 1er janvier 2017.
Depuis le mois de novembre 2014, la Ville de Perpignan a lancé la rénovation et l’extension du musée des Beaux-Arts Hyacinthe Rigaud, situé Hôtel de Lazerme (à hauteur du 21 de la rue Mailly), afin de répondre à la fois aux carences fonctionnelles, au manque d’espace pour les expositions et à la vétusté dont souffrait le bâtiment actuel. La réunification de l’Hôtel de Mailly et de l’Hôtel de Lazerme permet ainsi d’obtenir un établissement de plus de 3 000m² !
L’inauguration du musée est programmée pour le mois de juin 2017.
Siègeront au sein du conseil d’administration, au titre des représentants de la Ville : Danièle Pagès, Michel Pinell, Caroline Ferrière-Sirère, Yves Guizard, Virginie Barre et Josiane Cabanas. Ainsi que, en tant que personnalités qualifiées, et sur ma proposition : l’Association des Amis du Musée d’Art Hyacinthe Rigaud, Jacqueline Carrère et Jacqueline Vivès.
Je suis intimement convaincu qu’une telle rénovation va redonner de l’appétit à un public culturel sensible aux espaces, tel le musée Rigaud, riches d’arrière-plans architecturaux ou historiques, des lieux où pulsent l’Histoire et l’Art, des lieux qui interpellent, qui interrogent, qui façonnent, qui brassent…
Dans une Cité comme Perpignan, où les traditions demeurent au premier plan, la culture est évidemment un axe économique majeur, qui contribue à faire reconnaître au monde extérieur la singularité et les richesses de notre ville.
Musée Rigaud : mise en place du conseil d’administration

Voir les commentaires

Soutenir nos aînés…

17 Janvier 2017, 09:39am

Publié par Jean-Marc Pujol

Perpignan Méditerranée Métropole vient de vendre une parcelle dans le site de Torremila, sur laquelle sera édifié un centre médico-social destiné aux personnes âgées.
Le projet de cet EHPAD – Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes – vise à regrouper dans un même endroit, à Perpignan, l’activité médico-sociale et sanitaire des personnes âgées, afin de favoriser la qualité de prise en charge et l’optimisation économique, et ce en mutualisant des locaux et services médico technique et logistique.
Le maître d’ouvrage est le GCSMS (Centre Gérontologique du Roussillon), composé de deux membres : l’association Joseph-Sauvy et le Centre Hospitalier de Perpignan. Le GCSMS assurera le financement du programme immobilier. Il a donc pour objet de regrouper : 200 lits d’USLD (Unité de Soins de Longue Durée), un établissement médico-social de 120 lits (comprenant 90 lits d’hébergement de personnes âgées dépendantes et 30 lits pour personnes âgées vieillissantes), un accueil de jour de 12 places… Le GCSMS vient d’ailleurs à ce sujet de recevoir l’ensemble des autorisations des autorités sanitaires de tutelle et s’apprête à déposer le permis de construire de cette unité qui représentera 300 nouveaux emplois sur Perpignan.
« Bien vieillir » est un enjeu pour chacun ! Le progrès de civilisation et les évolutions démographiques qui en découlent sur notre territoire – dont l’allongement de l’espérance de vie – constituent inévitablement l’un des défis majeurs auxquels la collectivité sera confrontée dans les années à venir.

Voir les commentaires

Le retour de l’Université en centre-ville booste l’immobilier privé

16 Janvier 2017, 14:22pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Récemment, sur ce blog, j’annonçais la réimplantation de résidences universitaires, dans le quartier Saint-Mathieu, pour accueillir les quelque 500 étudiants attendus in situ, dès la rentrée prochaine, dans le cadre du retour de l’Université dans le centre-ville de Perpignan.
Notre Cité, capitale de la Catalogne Nord, 3ème métropole de la région Occitanie/ Pays Catalan par le nombre de ses habitants, possède tous les atouts – culturel, sportif, environnemental, transfrontalier, pôles d’activités, mobilités, dynamisme démographique, développement du numérique et succès annoncés de start-ups, soleil, commerces et terrasses, mer et montagne… - ainsi que de nombreuses qualités pour devenir une ville universitaire à part entière.
C’est cette attractivité, désormais adossée au retour de l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) dans le cœur historique de notre Cité, qui est à l’origine d’un phénomène constaté par les observateurs ayant pignon sur rues dans ce secteur urbain : les investisseurs privés seraient de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’immobilier perpignanais, ils plébisciteraient même les quartiers qui vont forcément être irrigués par la nouvelle fac de Droit. Je rappelle qu’à terme ce sont 1 300 étudiants qui y sont attendus !

Voir les commentaires

Vernet : « Les hirondelles » prennent leur envol…

13 Janvier 2017, 15:03pm

Publié par Jean-Marc Pujol

La Ville va conventionner avec l’Etat afin de financer l’aménagement d’une Maison d’Accès au Droit – les travaux d’aménagement seront engagés au mois de mars pour une mise en service à la rentrée - sur le site du Pôle administratif déjà implanté dans le quartier du Vernet, au sud de l’Hôpital de Perpignan, où déjà sont ouverts au public la mairie de quartier (qui s’adresse à la population des quartiers nord), des espaces associatifs, la nouvelle salle des mariages… ainsi qu’une crèche municipale, « Les hirondelles » d’une capacité de vingt-quatre enfants (trente-cinq places à terme).
Cette crèche, située donc sur l’avenue du Languedoc, ouvrira ses portes lundi prochain, pour une montée en puissance d’ici la fin du mois.
Rassembler autant de services de proximité, d’équipements, sur un même site, presque sous un même toit, au cœur du Vernet – un quartier facile d’accès, tant en matière de stationnement que de desserte par les transports en commun – est incontestablement un « plus » pour ce secteur urbain qui ne tourne pas le dos à son histoire. Ainsi, petite à petit, avec de belles ambitions, le Vernet retisse lentement mais sûrement sa trame, sur un terrain propice à un cadre environnemental exceptionnel autant qu’à la créativité de ses habitants, lesquels se considèrent souvent avant tout comme des voisins d’abord !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>