Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jour après jour, l’école de la République…

26 Octobre 2018, 09:30am

Publié par Jean-Marc Pujol

L’école de la République, lieu d’éducation, d’instruction, d’apprentissage de la citoyenneté, lieu de socialisation, d’intégration et du « vivre ensemble »… serait devenue l’école de tous les dangers, l’école de la Violence, des clivages, de la destruction et des humiliations ? L’école de la République serait donc désormais le terrain de jeu favori de bandes rivales, d’adolescents déboussolés en manque  de repères ?
C’est hélas ce que vient nous dépeindre, nous décrire, les nombreux témoignages qui s’affichent sur les réseaux sociaux, notamment via #PasDeVague suite au braquage la semaine dernière d’une professeure par l’un de ses élèves armé d’une arme factice et filmé pour « amuser » la galerie sur Internet.
Jour après jour, on y apprend le calvaire vécu au quotidien par nombre d’enseignants de l’école de la République victimes de violences, d’insultes, de crachats, de menaces… Les témoignages sont édifiants, comme celui de cet enseignant qui raconte : « Une année en janvier, le Principal (collège REP+) nous convoque pour une réunion inhabituelle. Il commence par ce constat terrifiant : "Je crois que nous avons perdu le contrôle de l'établissement." Après 4 mois de #PasDeVague, il ne pouvait plus nier la catastrophe !!! »
Certes, il ne faut surtout pas se hâter de généraliser ce contexte bien particulier, au risque de caricaturer une école de la République au travers d’un populisme qui n’a pas lieu d’être. Toutefois, la situation est suffisamment alarmante pour attirer l’attention de tous et, surtout, mettre les moyens pour endiguer ce phénomène qui parait aller en s’accentuant, jour après jour. Ces moyens doivent être certes humains, mais également matériels et philosophiques afin que chacun, à sa place, dans ses droits et ses responsabilités, puissent revoir sa copie dignement, efficacement. Elus, décideurs, enseignants, familles et élèves, nous sommes tous concernés. Une réflexion s’impose à nous et elle doit nous engager tous pour nous permettre d’échanger et de construire des choix quantitatifs et qualitatifs.
L’école de la République n’a pas vocation à alimenter la rubrique des faits divers !

Voir les commentaires

Quand Mélenchon perd le sud…

19 Octobre 2018, 13:12pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Une vidéo parmi tant d’autres du boss de La France Insoumise, le député Jean-Luc MÉLENCHON, fait le buzz sur les réseaux sociaux. On y voit et entend le candidat à la présidentielle de 2017 se moquer de l’accent d’une journaliste de France 3. Le Syndicat National des Journalistes (SNJ) a immédiatement réagi pour fustiger et condamner l’arrogance et le mépris du député pourtant élu à Marseille… Dans cette vidéo, le chef de La France Insoumise ridiculise la journaliste qui s’exprime avec son accent chantant du Sud-Ouest, en imitant son accent du sud puis en se dirigeant vers d’autres médias pour demander si quelqu’un avait une question, en français, et à peu près compréhensible, à lui poser !
C’est tout simplement hallucinant.
Boudiou, je n’ose imaginer macarel ce que doit penser Jean-Luc MÉLENCHON de mon accent pied-noir… ou encore de l’accent de son électorat perpignanais et d’ailleurs sur le pourtour méditerranéen, peuchère !
Je l’invite à méditer sur cette citation de Jean-Jacques ROUSSEAU : « L’accent est l’âme du discours, il lui donne le sentiment et la vérité »…

Voir les commentaires

Hausse du prix de l’essence : la pause s’impose !

19 Octobre 2018, 08:17am

Publié par Jean-Marc Pujol

Il faut éviter d’appliquer les hausses fiscales sur le carburant que le gouvernement a prévu de mettre en place en 2019. D’autant plus que l’actualité dans la péninsule arabique ne nous met pas à l’abri d’un conflit qui pourrait avoir, par ricochet, des conséquences douloureuses sur le tarif du baril de pétrole (Brent).
A ce jour, qu’il s’agisse du prix du diesel ou de l’essence sans-plomb, dans le département des Pyrénées-Orientales la moyenne du coût d’1 litre à la pompe oscille entre 1,48€ et 1,63€, selon la station-service. Soit plus de 10 Francs le litre !
La situation est devenue kafkaïenne pour nombre de ménages qui n’ont d’autres possibilités que d’utiliser leur véhicule pour effectuer le trajet quotidien domicile-travail.
La position transfrontalière de notre territoire est encore plus handicapante car elle crée un contexte économique déséquilibré qui favorise le commerce au sud des Pyrénées. Il suffit d’aller sur le net pour lire les « vécus » des internautes à travers des commentaires qui expriment malaise et colère. Avec des exemples criants de réalité, on constate qu’entre un plein d’essence (50 litres) effectué dans les P-O et un plein d’essence réalisé en Espagne la différence peut atteindre désormais jusqu’à 15 € !
Sachant que lorsque un habitant des P-O, quand il retourne de l’autre côté de la frontière (ce qu’il ne faisait plus depuis une dizaine d’années en comparaison avec les décennies précédentes) il ne se contente pas de faire un plein d’essence mais qu’il prolonge ses achats notamment dans l’alimentation, les boissons et le tabac, il y a urgence à ne pas accentuer ce déséquilibre, car c’est toute l’activité économique de notre territoire qui est concernée.
Ce contexte à l’intérieur d’une Europe qui devait harmoniser le quotidien de ses populations est des plus inquiétants, surtout à quelques mois d’un scrutin capital.

Voir les commentaires

Je suis opposé aux péages urbains à l’entrée des villes

18 Octobre 2018, 15:43pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Le Gouvernement souhaite implanter des péages urbains à l’entrée des villes de plus de 100 000 habitants « pour limiter la circulation automobile et lutter contre la pollution ».
Personnellement, en tant que maire de Perpignan, ville qui serait donc concernée par sa taille démographique, je suis opposé à ce projet. Je pense qu’une telle mesure serait inefficace par rapport à l’ampleur des problèmes qu’elle poserait par ailleurs à toutes celles et tous ceux qui habitent en ville ou qui y viennent pour travailler. Cela accentuerait la désertification des centre-ville et favoriserait les centres commerciaux situés à l’extérieur. Je suis convaincu que la lutte contre la pollution passe par d’autres comportements et d’autres investissements : aider davantage par exemple l’hybride pour les véhicules particuliers, développer les déplacements doux, ce que nous faisons avec les Mobilités pour le transport collectif sur le territoire de Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), etc.-etc.
Très sincèrement, je suis résolument contre parce que une telle décision, si elle était prise, dans des territoires comme le nôtre, mettrait en difficulté une partie de la population en aggravant la fracture sociale.

Voir les commentaires

Perpignan, toujours plus… connectée !

18 Octobre 2018, 09:32am

Publié par Jean-Marc Pujol

Depuis hier et jusqu’à ce soir, Perpignan accueille la 2ème édition du salon « My Digital City ». C’est le rendez-vous incontournable pour les start-ups innovantes et tous les acteurs locaux, régionaux, à cheval sur les Pyrénées (Catalogne et Occitanie), de la Révolution numérique.
Villes connectées, mobilités et transports intelligents, expériences touristiques, territoires zéro déchets… Tous les secteurs sont ici concernés par « My Digital City ».
Ce salon, auquel je me suis rendu hier soir, lors de son inauguration, aux côtés des vice-présidents de la Métropole Laurent GAUZE et Dominique SCHEMLA – respectivement en charge du Développement économique, président de l’ADE-PMI, et délégué à la Transition énergétique – est remarquable en tous points, notamment avec ses espaces et parcours thématiques théâtralisés en décor immersif !
D'autres nombreux élus de Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) - tels que Alain GOT, maire de Saint-Laurent de la Salanque, Théophile MARTINEZ, maire de Cases-de-Pène, Joëlle ANGLADE, adjointe de Perpignan... - étaient présents.
Je tiens à féliciter tout particulièrement les organisateurs de ce rendez-vous unique en son genre, dont Marc-Lionel GATTO son fondateur, car ils contribuent à donner de la ville de Perpignan une image dynamique, positive et plurielle, ils permettent de mettre en lumière les dernières tendances high-tech, et ce en faisant briller notre territoire.
Au travers de remarquables réalisations, inventions, de projets et de curiosités diverses aussi, c’est quelque part via ces entreprises participantes un voyage inédit dans un futur proche auquel nous sommes conviés. Plus qu’un simple « voyage », c’est un cadre de vie, un nouveau quotidien en mouvement, qui s’écrit, qui se dessine. Les enjeux sont multiples, car il s'agit de bien et mieux préparer l'Avenir de tous.
Agnès LANGEVINE, vice-présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Laurent GAUZE, président de l’ADE-PMI, Jean-Marc PUJOL, Bernard FOURCADE, président de la CCI’66, le Préfet Philippe CHOPIN, Robert BASSOLS, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des P-O, et le sénateur Jean SOL.

Agnès LANGEVINE, vice-présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Laurent GAUZE, président de l’ADE-PMI, Jean-Marc PUJOL, Bernard FOURCADE, président de la CCI’66, le Préfet Philippe CHOPIN, Robert BASSOLS, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des P-O, et le sénateur Jean SOL.

Voir les commentaires

PMM accompagne Saint-Charles Export depuis sa création

16 Octobre 2018, 14:05pm

Publié par Jean-Marc Pujol

PMM accompagne Saint-Charles Export depuis sa création
Vendredi dernier, en compagnie de mes collègues maires et vice-présidents de Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), j’ai reçu, à l’Hôtel communautaire, une délégation de dirigeants et chefs d’entreprise de la plateforme Saint-Charles Export.
PMM est membre fondateur de Saint-Charles Export (depuis 2007) à la dimension internationale puisque aujourd’hui il est le 1er metteur en marché sur le territoire national ainsi que sur le territoire européen pour de nombreux produits en provenance, notamment, du Maroc et de l’Argentine. Les clients de la plateforme Saint-Charles sont des importateurs européens, des grossistes et certaines centrales d’achats, tout comme les plus grandes enseignes de la grande distribution françaises - Auchan, Carrefour, Grand Frais, Leclerc… - sont également présentes sur la plateforme.
En volume de tonnages, 64% des transactions se font avec l’Espagne (1 139 962 tonnes), 24% avec le Maroc, 6% avec le territoire de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée…
Henri RIBES, Christian SOLER, BRUNO KOTHE et Cyril GORNES sont venus à la Conférence mensuelle des maires de PMM pour nous détailler le bilan annuel de Saint-Charles, ainsi que pour aborder les dossiers en cours et des sujets d’actualité (contrôles phytosanitaires, règlements et nouvelles directives de l’Union Européenne sur les produits végétaux y compris des fruits & légumes importés dans l’UE…).
Saint-Charles, c’est également une image qui s’exporte bien, grâce à une filière fruits & légumes en pleine croissance, grâce à un secteur transport & logistique particulièrement dynamique. Le salon MEDFEL, qui se déroule chaque année en avril à Perpignan, est là pour le démontrer, de même que la participation à des manifestations qui se déroulent à l’extérieur de notre territoire, comme le « Fruit Attraction », en octobre (du 23 au 25) à Madrid, et où 97 sociétés adhérentes sont d’ores et déjà inscrites.
Cette réalité économique de notre territoire s’appuie sur une plateforme qui concentre les pratiques logistiques les plus modernes et innovantes. Ce lieu de savoir-faire, d’échanges et de saveurs est unique au Sud de la France. C’est une pépite ! PMM continue d’accompagner cette belle réussite, preuve en est avec les investissements concernant le marché de gros, où l’espace réservé aux grossistes a été sécurisé.

Voir les commentaires

Inondations : appel à la prudence et à la vigilance

15 Octobre 2018, 10:50am

Publié par Jean-Marc Pujol

Au nom de tous les habitants de Perpignan et du territoire de la Métropole, j’adresse mes plus sincères condoléances aux familles des victimes audoises fauchées à la vie par des inondations spectaculaires, conséquence directe des pluies diluviennes qui s’abattent sur notre région depuis hier.
Le Pays catalan ne faillira pas à son devoir de solidarité vis-à-vis de ses voisins de l’Aude.
Dans un nouveau bulletin d’alerte publié en cette fin de matinée, Météo France a placé le département des Pyrénées-Orientales en vigilance orange pour « vague submersion », notre littoral roussillonnais étant particulièrement exposé face à ces intempéries qui pourraient revêtir un caractère historique de par leur violence.
J’attire l’attention de toutes et de tous, notamment pour celles et ceux obligés de se déplacer en voiture : soyez très vigilants, excessivement prudents, car plusieurs axes sont inondés, coupés ou fermés. Respectez la fermeture des routes et des passages à gué !
Inondations : appel à la prudence et à la vigilance

Voir les commentaires

Valoriser le territoire et ses habitants

12 Octobre 2018, 15:01pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Le rapport annuel de l’Agenda 21 Local France est toujours une mine de précieuses informations ; il relate nos différentes interventions dans le domaine du « Développement Durable » à l’échelle de Perpignan Méditerranée Métropole (PMM). Le dernier connu en date, celui de 2017, publié dans le courant du premier semestre de l’année en cours, est particulièrement d’actualité.
Ce rapport annuel dresse certes l’inventaire de nos réalisations, il permet de faire le point, mais il fixe également la feuille de route de nos objectifs en nous montrant le chemin qui reste à parcourir. C’est ainsi que PMM entend demeurer un espace toujours plus entreprenant, toujours plus attractif, et ce dans un environnement protégé, respecté, source d’innovation pour réussir la transition énergétique et installer la transition économique.   
Deux élus sont plus spécialement et directement engagés dans ce défi au nom de PMM : Dominique SCHEMLA, vice-président délégué à l’Economie circulaire, à la Transition énergétique et à l’Economie circulaire, et Daniel BARBARO, en tant que conseiller communautaire délégué aux Agenda 21 et Plans Climats communaux.
Dominique SCHEMLA est aussi élu à la Ville de Perpignan, quand à Daniel BARBARO il est maire de Montner. Il s’agit donc là de deux élus de proximité, le premier dans le paysage urbain, le deuxième dans la partie rurale de notre territoire. La métropole permet une générosité territoriale, via ses compétences naturelles, en tissant des liens forts entre les communes, depuis les vallées jusqu’au littoral, et ce au travers d’une solidarité authentique « union des forces ».
Cela est vrai dans de nombreux domaines – culturels, économiques, transports collectifs, etc. – et plus particulièrement dans le cadre environnemental.
Pour illustrer cette démarche, je rappellerai : la valorisation des berges de la Têt (avec désormais vingt-cinq kilomètres de voies douces) ; le recyclage de la totalité des emballages en plastique (près de 24 000 conteneurs jaunes distribués) ; la station d’épuration de Perpignan (et son projet de centrale de purification de biogaz) ; les coopératives agricoles engagées dans l’économie verte (pour protéger la ressource en eau) ; les six bus hybrides « diesel-électrique » (pour le réseau de bus de PMM)… Sans oublier le formidable travail du Conseil de Développement Durable (C2D), autour de Henri GOT.
C’est là toute une équipe, présente au quotidien, afin de « préparer l’avenir de notre territoire et de ses habitants avec un aménagement durable », grâce à la prise en compte des enjeux liés à nos espaces naturels et agricoles, à leur gestion, à leur protection, avec la mise en place d’actions et de solutions exemplaires.
Chaque année, PMM participe à de nombreux ateliers, réunions et rencontres organisés par ses partenaires, depuis les Assises européennes de la Transition énergétique jusqu’à la conférence internationale Pôle DERBI, etc.
 

Voir les commentaires

Kamel Daoud, prix Méditerranée 2018

7 Octobre 2018, 18:59pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Kamel Daoud, prix Méditerranée 2018
Kamel Daoud, prix Méditerranée 2018
Kamel Daoud, prix Méditerranée 2018

« L’autre vie des livres est celle qui vous mène du mot sur le papier aux corps des amitiés nouvelles.  » C’est par ces mots plein de tendresse que Kamel Daoud, lauréat du Prix Méditerranée 2018 a exprimé sa reconnaissance en recevant le prix Méditerranée pour son roman « Zabor ou les psaumes » (Actes Sud), hier à l'Hôtel Pams à Perpignan.

 Une fois de plus, le Perpignanais André Bonet, président-fondateur du Centre Méditerranéen de Littérature (CML), a créé l'événement littéraire de cette rentrée... et cela fait trente-trois ans qu'il en est ainsi puisqu'il s'agit de la XXXIIIème édition !

 Et comme à l'accoutumée, cette cérémonie a été marquée par la participation de nombreuses personnalités, artistes, écrivains et élus, qui chaque année à la même époque viennent consacrer le rôle de Perpignan, ville-étape incontournable sur l'itinéraire culturel qui relie le nord au sud de l'Europe pour atteindre les rivages et les embruns de la Méditerranée.

Voir les commentaires

La grande voix catalane s'est éteinte

6 Octobre 2018, 13:29pm

Publié par Jean-Marc Pujol

La grande voix catalane s'est éteinte
J'ai appris le décès ce samedi 6 octobre 2018, à Barcelone, ville où elle était née le 12 avril 1933, de Montserrat Caballé. La « Superba » s'en est allée...
Cette incroyable diva espagnole a régné pendant plus d'un demi-siècle, au fil d'une carrière internationale exceptionnelle qui l'a conduite dans les plus grands opéras de la planète. Elle était et elle restera incontestablement (et c'est incontesté) l'une des plus grandes voix du 20ème siècle.
Personne n'a oublié le duo qu'elle a formé avec un autre géant de la scène mondiale, Freddie Mercury, dans l'interprétation de « Barcelona », chanson qui a servi d'hymne aux Jeux Olympiques de Barcelone (1992).
Nombreux étaient d'ailleurs les Perpignanais à avoir vécu « en live » cet événement planétaire. La « Superba » est venue à maintes reprises à Perpignan, une ville qu'elle portait dans son cœur comme de nombreux témoignages peuvent en attester. En 1991, elle est venue inaugurer l'actuel Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) Perpignan-Méditerranée.
Sa photo trône d'ailleurs toujours dans le bureau du directeur et chef d'orchestre, Daniel Tosi, qui reconnaît avoir eu l'immense honneur de la diriger : « je me souviens, parce qu'elle croyait en la création musicale, qu'elle a tenu ce jour-là à chanter une œuvre du compositeur Salvador Pueyo, spécialement créée pour elle. Ce fut un moment que l'on peut qualifier d'historique. C'était quelqu'un d'inouï, de formidable, elle était très attachante parce que sentimentale. Quant tu étais son ami, c'était à vie ! ».
L'inauguration du Conservatoire de Perpignan demeure un moment phare de cette institution. Montserrat Caballé en est restée la marraine. Elle y est d'ailleurs revenue à plusieurs reprises. Elle s'investissait beaucoup pour les jeunes chanteurs lorsqu'elle n'était pas sur scène. Lorsqu'on la connue dans « Salomé » de Richard Strauss ou dans « Norma » de Bellini, un seul mot nous vient à l'esprit et en mémoire : respect.
Oui, la Catalogne a perdu « sa » voix !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>